0RÉAGIR

ACTUALITé - CULTURE ET PATRIMOINE

Hommage aux soldats morts pour la France et aux combattants du conflit de Mapà

Bernard DORDONNE franceguyane.fr 02.11.2017

Chaque 2 novembre, les autorités préfectorales, militaires, civiles, judiciaires et religieuses rendent un hommage particulier aux soldats morts pour la France et aux combattants du conflit de Mapà de 1895.

Ce jeudi matin, la cérémonie a débuté par une messe des défunts à la cathédrale Saint-Sauveur de Cayenne, présidée par l'aumônier militaire Éric Simonot, en présence du préfet Patrice Faure et du maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth.

Les autorités se sont ensuite rendues au carré militaire du cimetière de l'avenue d'Estrée pour une cérémonie de dépôt de gerbe en hommage aux soldats morts pour la France. Les autorités se sont ensuite rendues au monument de Mapa, implanté lui aussi au cimetière de l'avenue d'Estrée.

L'histoire du "contesté" franco-brésilien et de la délimitation de la frontière entre la Guyane et le Brésil qui a coûté la vie à une soixantaine de personnes a été évoquée lors de la cérémonie. Le 31 août 1901, un monument rappelant cette page de l'histoire a été inauguré dans le cimetière de Cayenne. Lire ci-dessous :



Un détachement de militaires des forces armées en Guyane a participé à la cérémonie. En plus des autorités qui ont déposé une gerbe, cette cérémonie a été honorée par la présence de Marie-Laure Piazza, première présidente de la cour d'appel de Cayenne, du commissaire Thierry Guiguet-Doron, DDSP de Guyane, du colonel Pierre Poty, commandant en second de la gendarmerie de Guyane, de Henri-Michel Pène, directeur du centre pénitencier, et du père Patrice François, curé de la cathédrale.

Les autorités civiles et militaires qui ont procédé au dépôt de gerbes :
Gildebert CAROLÉ,  président de l’association départementale des Anciens Combattants et victimes de guerre de la Guyane,
Claude PLENET, représentant le président de la Collectivité territoriale de Guyane
Général de brigade aérienne Didier LOOTEN, commandant supérieur des forces armées en Guyane 
Marie-Laure PHINERA-HORTH, maire de la ville de Cayenne
Patrice FAURE, préfet de la Région Guyane

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION