ACTUALITé - CULTURE ET PATRIMOINE

MACOURIA. - Le festival de contes Kouté pou tandé est lancé

France-Guyane 13.05.2017
David RODOREDA

0RÉAGIR

Le festival de contes Kouté pou tandé est lancé
Bien que natif de Guyane, Thierry Boecasse s'est produit pour la première fois dans le département, mercredi à Macouria (DRo)

Mercredi et jeudi soir, le Théâtre de Macouria a accueilli quelques-uns des conteurs invités par Zoukouyanyan. Thierry Boecasse, les Volubiles et Rachid Akbal ont transformé la salle de spectacle en un carrefour intercontinental.

Thierry Boecasse est originaire de Guyane et vit à Nancy. Il est passé par l'Afrique. Imprégné de la science des griots, accompagné de multiples instruments, il offre un spectacle tout en couleurs, aux sonorités variées qui accompagnent un texte plein de sagesse. Mercredi soir, il était au Théâtre de Macouria, dans le cadre du festival Kouté pou tandé, organisé par l'association Zoukouyanyan.
Avec Titi Coco, un enfant terrible, à la tête et à la peau dures comme la noix de coco, Thierry Boecasse aborde, entre autres, les relations intergénérationnelles « où les jeunes ne respectent plus les anciens » en oubliant que « les vieux ont vu le soleil avant eux » . Il tente de faire comprendre à ces jeunes que les temps où ils respectaient les anciens doivent perdurer. « Titi coco, nou bon ké sa! » a repris plusieurs fois un public enthousiaste.
LES VOLUBILES, UNE PREMIÈRE TRÈS REMARQUÉE
Anne-Lise et Barbara forment le duo des Volubiles et se produisent pour la première fois en Guyane. Elles avouent être « toutes contentes de pouvoir nager dans l'océan sous la pluie » . Le public, de son côté, a été ravi de voyager dans un univers plein de magie avec leur spectacle Les Sept Gueules du dragon, version d'Italo Calvino, une des 700 versions européennes.
Le duo d'artistes mêle le conte, la danse et les marionnettes. Le public pourra les retrouver ce soir, à Cayenne, pour écouter leurs contes sur les relations amoureuses (voir l'agenda des sorties, en page 8).
RACHID AKBAL, LES SAVEURS DE LA KABYLIE
Rachid Akbal, lui, est déjà venu en Guyane. Déjà avec Zoukouyanyan, voici une dizaine d'années. Seul sur scène, il n'a besoin ni de musique ni de décor pour amener son public au coeur de sa Kabylie ancestrale. Drôle et émouvant, son conte, plein de saveurs épicées méditerranéennes, est une adaptation très personnelle d'Aubépin, un conte populaire kabyle. Ce spectacle a été joué plus de 800 fois dans quinze pays, de l'Australie à Cuba en passant par la Syrie. Rachid en livre une version pleine d'improvisations, devant un public secoué d'émotions. Il accompagnera les Volubiles ce soir.
Les Volubiles ont présenté une version du spectacle Les Sept Gueules du dragon.
Rachid Akbal effectue son retour, dix ans après une première participation au festival Kouté pou tandé de Zoukouyanyan.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION