ACTUALITé - CULTURE ET PATRIMOINE

SAINT-LAURENT DU MARONI - Plus d'un an de fermeture pour le cinéma Le Toucan

France-Guyane 13.09.2017
Pierre-Yves CARLIER

0RÉAGIR

Plus d'un an de fermeture pour le cinéma Le Toucan
Le cinéma municipal de Saint-Laurent du Maroni ferme pour travaux jusqu'à la fin 2018 (photo d'archives)

Le cinéma municipal ne rouvrira que fin 2018. La mairie va réaménager les lieux, pour qu'ils puissent accueillir des spectacles en plus des projections de films. Le coût des travaux est fixé à 1,7 million d'euros.

Les cinéphiles saint-laurentais vont devoir prendre leur mal en patience. Ou prendre la route jusqu'à Kourou et l'Île de Cayenne. Le cinéma municipal Le Toucan est fermé jusqu'à fin 2018. La mairie lance des travaux d'ampleur pour reconfigurer les lieux en salle alliant le cinéma et le spectacle.
Ce projet est dans les cartons depuis fin 2014. Des travaux d'urgence avaient été réalisés pour la toiture. Dans le même temps, les élus avaient annoncé leur intention de reconfigurer les lieux (lire notre édition du 26 décembre 2014). À l'époque, la mairie expliquait qu'il s'agissait de sécuriser et de mettre aux normes la salle, de reconfigurer la scène pour accueillir davantage de spectacles et d'acheter du matériel pour les représentations.
DES LIEUX D'UNE CAPACITÉ DE 227 PLACES
Trois ans après, la philosophie du projet reste la même. Des loges seront construites, la scène reconfigurée, la capacité légèrement augmentée à 227 places. « Il s'agit de rénover et de moderniser le cinéma municipal, pour en faire une salle polyvalente accueillant du cinéma et davantage de spectacles » , précise-t-on à la mairie. L'un des buts est d'offrir une plus grande visibilité aux associations locales, en leur permettant d'y présenter leurs pièces de théâtre, galas de danse... Jusqu'à présent, le Toucan accueillait quelques conférences, des animations pour les écoliers ou encore l'élection de Miss Touloulou.
L'ensemble des travaux coûtera 1,7 million d'euros. Ils seront financés par la municipalité, l'État et le Centre national du cinéma.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION