ACTUALITé - CULTURE ET PATRIMOINE

Wapa rend hommage à Rosange Blérald

France-Guyane 13.05.2017
A.G.

0RÉAGIR

Wapa rend hommage à Rosange Blérald
Le sketch Pou mo divan l'estomak au foyer laïc (DR)

Un hommage sera rendu ce dimanche à une grande dame du théâtre, dix ans après qu'elle nous a quittés. Retour sur le parcours d'une figure du monde culturel guyanais.

Ce dimanche, un hommage sera rendu à Rosange Blérald à la messe de 7h30, à la cathédrale Saint-Sauveur de Cayenne. Un dépôt de gerbes sera ensuite effectué au cimetière de Cayenne. Décédée à 79 ans, en 2007, cette militante des traditions et artiste passionnée a été un des moteurs du développement du théâtre en Guyane. Elle naît le 16 août 1928 de parents commerçants et orpailleurs, et grandit dans la rue desTrois-Cases (aujourd'hui rue Barrat) à Cayenne. Membre de différents groupes folkloriques, elle fonde en 1980 le groupe Wapa.
« C'est avec Monique, ma soeur aînée, qu'elle crée cette association avec pour but de sauvegarder les traditions et transmettre les connaissances et savoir-faire » , explique Patricia, l'une de ses quatre filles. Portée sur le théâtre, Rosange Blérald, salariée de la DDE pendant quarante ans, donne à l'association Wapa cette résonnance. « Elle a été scolarisée à l'école des soeurs, actuel externat Saint-Joseph, et c'est une religieuse qui lui a donné le goût du théâtre, notamment des maximes et des proverbes. [...] À l'époque, dans l'enseignement, il y avait beaucoup de morale et dans ses pièces, elle l'utilisait beaucoup. » L'accent est aussi mis sur les danses et musiques traditionnelles. « On était déjà sur la comédie musicale sans le savoir. »
DÉVELOPPER LE THÉÂTRE EN GUYANE
C'est dans la maison familliale, rue Roland-Barrat, que naît Wapa. L'association sera parraînée par de grands noms du monde culturel guyanais : le Dr Lama, Auguste Dédé, etc. Rosange Blerald écrit plus d'une dizaine de sketches et pièces retraçant la vie créole. Ces pièces sont jouées par les membres du groupe qui commence à se produire sur scène au foyer laïc, rue Schoelcher, dès les années 1980. « On accueillait entre 200 et 300 personnes et il n'était pas rare qu'on fasse deux à trois représentations. Ça marchait très fort car à l'époque, on était les seuls sur ce créneau-là. »
Sa pièce la plus connue sera A pa mo ki di, dans laquelle elle joue elle-même. « La pièce raconte l'histoire d'une petite fille qui crée des conflits entre les personnes et qui ne change pas en arrivant à l'âge adulte. [...] Je pense que les gens se sont un peu reconnus et quand elle allait au marché, ils lui disaient : Germaine, a pa mo ki di. » Elle a aussi composé des chansons traditionnelles et deux CD, en co-production avec La Tour des miracles, interprétés par le groupe Wapa.
UNE FINE GASTRONOME
Rosange Blérald donne à Wapa une autre particularité : la gastronomie. C'est en effet elle qui remet au goût du jour le dokono, un gâteau à base de lait de coco, de maïs et de banane cuit dans des feuilles d'arouman. « C'est la spécialité du groupe mais il y a aussi les gâteaux de maïs, de patate douce, etc. [...] Pour faire un petit peu de sous, elle partait aussi les vendre dans les administrations. » Soucieuse des traditions, elle se rendait régulièrement dans les communes pour continuer à découvrir le patrimoine guyanais et le savoir des anciens. En 1998, suite à un AVC, Rosange Blérald, est largement diminuée de ses facultés. Après une vie bien remplie, elle s'efface du monde culturel mais laisse un riche héritage à la Guyane.
L'association Wapa faisait la Une de France-Guyane en 1993. (DR)
(DR)
ET AUSSI
La dame à la 4L
« C'était une dame avec un fort tempéramment. Tout le monde connaissait la dame à la 4L avec son petit feutre sur la tête. D'ailleurs, c'est un épisode qu'on essaiera de mettre en scène prochainement dans les spectacles qu'on va jouer. ?[...] On répétait soit à la maison, soit à l'école Maximilien-Saba à Cayenne, et une fois que c'était terminé, à 21 heures, tout le monde montait dans sa voiture. Je me suis déjà retrouvée embarquée là-dedans, y'avait deux petits sur moi, pas un policier ou un gendarme dans les rues. [...] Ils devaient être dix derrière et elle déposait tous les enfants chez eux. »
Dix ans après
En hommage aux dix ans de la disparition de Rosange Blérald, Wapa organisera différentes prestations de danses et chants, ainsi que des actions autour du théâtre à partir de ce week-end et jusqu'en novembre 2018. « Pour le moment, le programme n'est pas encore figé mais nous le diffuserons au fur et à mesure » , explique la présidente Katy Panelle. Selon Patricia Blérald, un projet de réédition des deux CD composés par Rosange Blérald est en cours. Un coffret devrait sortir début 2018.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION