ACTUALITé - ÉCONOMIE / CONSOMMATION

La Cogumer référencée chez Casino dans l'Hexagone

France-Guyane 13.05.2017
FXG

3RÉAGIR

La Cogumer référencée chez Casino dans l'Hexagone
René Gustave, chef de projet de La Cuisine de Lucette (FXG)

L'entreprise matourienne de production de produits transformés est enfin distribuée dans l'Hexagone. Et ne s'interdit pas de rêver plus loin, entre Maghreb et Proche-Orient.

René Gustave, chef de projet de La Cuisine de Lucette, vient de décrocher le référencement des productions de la Cogumer par la chaîne Casino dans l'Hexagone. Jusqu'alors, leurs produits n'étaient écoulés qu'en Martinique, Guadeloupe et Guyane. La Cogumer emploie 65 personnes dont une vingtaine qu'elle a recrutée pour l'ouverture de sa nouvelle usine à Matoury, en février 2016. « Nous avons une production de 375 kg à l'heure, une chambre froide de stockage de 300 tonnes de produits finis. Nous avons toute latitude pour écouler nos produits dans le monde entier » , assure le chef de projet. Un an plus tard, les produits Cogumer sont dans les magasins Casino. C'est le fruit de sa participation aux salons professionnels du Sial à Villepinte et du Sirh à Lyon.
Dans les « cuisines » de la Cogumer, en août 2016 / photo d'archives
« GROS VOLUMES »
Dans le cadre de ce lancement, René Gustave est venu à la Foire de Paris, la semaine dernière, présenter et faire goûter « les délicieuses saveurs des recettes à base de poissons sauvages de Guyane » . « C'est la poursuite de l'opération commerciale que nous avons lancée en mars avec Casino à Paris, Lyon, Marseille, Cannes... »
Un premier container a été positionné au Havre dans un entrepôt frigorifique pour être prêt à répondre aux besoins des clients intéressés. René Gustave a d'ores et déjà établi un programme de trois containers dans les trois mois à venir. « Nous avons des distributeurs intéressés par de gros volumes. D'ici la fin de l'année sur l'Hexagone, nous en serons à une quinzaine de containers. » Casino n'est qu'une première étape. « Nous ne nous interdisons rien. Nous sommes approchés par de nombreux distributeurs de l'Hexagone, mais aussi du Proche-Orient et du Maghreb. » Cette production guyanaise est une véritable innovation jugée « porteuse » par ses prospects. Recettes naturelles, sans gluten, sans colorants, 70% de filets de poissons et des condiments. Croupia, machoiran ou acoupa, le poisson est issu de la production locale. Le produit de la pêche artisanale est livré dans une première usine à Cayenne avant d'être transformé dans la deuxième au Larivot.
FXG, à Paris
3
VOS COMMENTAIRES
  • Ginakourou - 21.05.2017
    Poissons de Guyane hein???
    Je me questionne sur la provenance des poissons. Certains locaux ne sont pas dupes et savent que la plupart des produits utilisés ne sont aucunement Guyanais. Un peu d'honnêteté que diable!
  • marssy - 14.05.2017
    BRAVO !
    Mon premier commentaire sur FG. Un article qui donne envie de lire et relire...Pourvu que cela se poursuive dans ce sens.
  • amigo - 13.05.2017
    Enfin de belles success story à mettre plus en valeur dans le France-Guyane et pour supplanter les faits divers qui n'ont que trop de place dans la presse locale!
    Il faut davantage mettre en avant ces beaux modèles de réussite économique pour tous les guyanais qui aspirent à l'entrepreunariat, car c'est la seule solution de sortie de crise pour notre territoire. Merci pour cet article en espérant une rubrique économique locale de plus en plus garnie!La Guyane en marche pour l'autoalimentation et futur grand exportateur!
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION