ACTUALITé - ÉCONOMIE / CONSOMMATION

« Les soldes ? Ça ne marche plus! »

France-Guyane 02.11.2018
G. R.

2RÉAGIR

« Les soldes ? Ça ne marche plus! »

Débutés le 3 octobre pour six semaines, les soldes sont boudés par les clients. Concurrencé par la braderie et les promotions en tout genre tout au long de l'année, ce déstockage symbolise, en Guyane, un concept dépassé.

« Six semaines, c'est beaucoup trop long. » De la zone Collery au centre-ville de Cayenne, les magasins de prêt-à-porter s'accordent sur le non-impact des soldes et le désintérêt des clients. Il faut dire qu'entre les ventes flash, les ventes privées, les promotions toute l'année, la période des soldes, quelque peu vidée de sa substance, n'est plus à la mode. Créés à l'origine pour permettre aux commerces de déstocker, aux changements de saison, en vue des nouvelles collections, les soldes semblent être davantage un concept hexagonal que guyanais. « Ici, nous avons le soleil toute l'année et pas de vêtements d'hiver à vendre. Les soldes ne marchent pas en Guyane. Ce que les gens connaissent, c'est la braderie » , explique un commerçant de l'avenue De-Gaulle, désormais éloignée de son surnom des « Champs Élysées » .
GRANDES MARQUES, TÉLÉPHONIE...
Fini donc les images d'empoigne aux levés de rideaux des magasins, les batailles rangées rayon jean. Les soldes sont has-been pour les commerçants. Comme pour les clients. Une situation encore plus dégradée dans l'Hexagone où la concurrence du ecommerce a transformé la manière de consommer. « Ce qui marche en solde, ce sont les grandes marques, la téléphonie, les ordinateurs, mais plus les vêtements » , regrette un autre commerçant cayennais qui joue pourtant le jeu avec ses deux polos pour vingt-cinq euros. Entre un pouvoir d'achat en berne et un centre-ville de Cayenne « pas adapté et en manque de stationnement » , selon ce même gérant, les marchands non franchisés sont nombreux à s'inquiéter pour leur commerce.
PLUS DE CHIFFRE EN QUATRE JOURS
La solution ? Les commerçants la connaisse déjà : la braderie. « Les soldes ? Ça ne marche plus! En quatre jours de braderie, je fais autant de chiffre » , précise Françoise Gimel, gérante de l'enseigne Gémo, zone Collery. Les événements ponctuels du type braderie ou Black Friday - qui aura lieu le 23 novembre en Guyane - font l'unanimité dans les boutiques. La période aussi juste avant les départs en vacances ou au moment des jobsde-vacances pour les jeunes serait plus propice aux achats. À tel point que plusieurs commerçants de détails réclament trois périodes de braderie par an en Guyane, en lieu et place des soldes de janvier et d'octobre. Mais selon Xu, vendeuse près de la place des Palmistes, « avant que les prix ne soient bradés, il faut que le produit plaise au client. S'il ne plaît pas, même à un euro, il n'achètera pas. »
Ce que dit la loi
Les périodes de soldes sont fixées par la préfecture et suivent un cadre légal strict. De même pour les liquidations qui ne peuvent se faire sans motif et sans transparence sur l'inventaire.
Pour ce qui est des ventes privées, la loi est plus souple puisqu'il suffit que la marchandise soit dans le magasin depuis 30 jours pour pouvoir la vendre en promotion.
ELLES ONT DIT
Suzanne Zhamg, gérante d'une boutique de prêt-à-porter à Cayenne : « Chaque année, les ventes baisses »
« Je suis installée dans le centre-ville de Cayenne depuis dix ans et chaque année, les ventes baissent. Le pouvoir d'achat des clients diminue.
Pour les soldes, les premiers jours du mois marchent, mais après, les gens n'ont plus d'argent. Ils ont d'autres priorités. »
Françoise Gimel, gérante de Gémo et présidente de l'Union des commerçants de l'Île de Cayenne : « Le client attend plus la braderie »
« Faire des soldes sur six semaines, c'est beaucoup trop long. Le client se fatigue. J'ai écrit au gouvernement pour que la date des soldes soit raccourcie et différée en Guyane.
Pour l'instant, je n'ai pas de réponse. J'ai l'impression qu'ici, le client attend plus la braderie que les soldes d'octobre et de janvier. »
2
VOS COMMENTAIRES
  • josy - 06.11.2018
    vide grenier?
    Ce serait la bonne formule!
  • MartinEden - 03.11.2018
    "Les soldes ne marchent pas en Guyane."
    Les soldes marcheraient si :

    . Les prix étaient attractifs avec augmentation des soldes au fur et à mesure. Un gros "Jusqu'à 70% en vitrine" et à l'intérieur la plupart des produits sont à 20, 30%.
    (ex: Pantalon Guess à 120e moins 40%, il faut débourser quand même 72e, et même remise du début à la fin des soldes)

    . Les produits étaient de qualité. Beaucoup de t-shirts,... des copies grossières de marques de luxe ou bien des articles poussiéreux après le nombre d'années passés dans les rayons.
    Nous sommes dans une zone équatoriale, la France est le premier producteur de LIN, mais allez chercher des robes, chemises, pantalons,... dans cette matière en Guyane, bonne chance !

    . Une bonne organisation dans les magasins : affichage de la partie soldée du magasin, écrire le prix réévalué (et pas seulement 55e avec 30% de remise), nous ne sommes pas tous des champions du calcul mental, l'accueil de la clientèle avec le sourire, pas un bami dans les mains comme nous pouvons le voir parfois.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION