ACTUALITé - ÉCONOMIE / CONSOMMATION

Montagne d'or : le débat public est clos

France-Guyane 07.07.2018

4RÉAGIR

Montagne d'or : le débat public est clos
Les réunions publiques du débat ont commencé le 3 avril à Saint-Laurent dans une ambiance survoltée (photo d'archives)

Le débat public du projet minier Montagne d'or s'achève aujourd'hui. L'environnement, ainsi que les risques et leur gestion, ont été les points les plus abordés. Rendez-vous en septembre pour le rendu du bilan de la Commission nationale du débat public.

Le débat public de la Montagne d'or s'achève aujourd'hui à minuit (lire notre édition du vendredi 6 juillet). Pour le président de la compagnie minière Montagne d'or (CMO), Pierre Paris, « les échanges ont été constructifs et les principales interrogations remontées du débat concernent le transport de matières dangereuses, les retombées économiques pour la Guyane, la question de l'énergie et l'utilisation de cyanure. » Un point de vue qui colle à peu près avec les thèmes les plus abordés lors des réunions et sur la plateforme participative du débat : l'environnement, les risques et leur gestion devant le projet en général. Une soixantaine de questions sont encore sans réponse sur la plateforme, et notamment sur l'hydrogéologie, un thème sur lequel la CMO avait des difficultés à répondre pendant les ateliers, précise la Commission particulière du débat public (CPDP). Pierre Paris assure qu'elles trouveront toute une réponse comme l'y contraint la procédure du débat public.
92 000 SIGNATURES CONTRE
Depuis plusieurs jours, la Commission du débat indique que la fréquentation s'est intensifiée sur le site et sur la plateforme qui totalisaient respectivement, hier, 8 000 et 4 600 visites. La pétition déposée mercredi contre le projet Montagne d'or sur le site internet d'Avaaz, une organisation non gouvernementale (ONG), y serait peut être pour quelque chose. En seulement deux jours, elle a récolté plus de 92 000 signatures. Si l'ONG atteint 100 000 signatures elle déposera une contribution sur la plateforme et s'alliera avec les opposants locaux.
« PAS DE REMISE EN QUESTION DU PROJET »
Dans le courant de la première semaine de septembre un compte rendu et un bilan seront rendus, et la CMO devra se positionner. « Nous aurons trois mois pour décider si nous poursuivons le projet. Nous avons continué à travailler et à nous préparer pour être en capacité de déposer éventuellement les dossiers de demande d'autorisation dans les prochains mois et à ce stade, nous n'avons pas identifié de points bloquants qui remettent en question le projet » , explique Pierre Paris.
Le débat en chiffres
- 1 075 personnes ont participé aux réunions générales
- 408 ont participé aux ateliers thématiques
- 29 auditions ont eu lieu
4
VOS COMMENTAIRES
  • Ergo sum - 09.07.2018
    parce que
    https://i1.wp.com/h16free.com/wp-content/uploads/2018/02/gifa-smart.gif
  • xxl - 09.07.2018
    BOURIQUE
    Vous guyanais avez des intérêts dans les décollages des fusées ? ET maintenant vous rêvez et avez espoir d'obtenir des retombées de cette montagne d'or ? Comment que vous guyanais ne pouvez vous pas vous organiser pour que ce projet soit à vous ? POURQUOI MACRON L'HOMME DE LA FINANCE ET DES RICHES tient absolument à ce que ce projet se réalise ?
  • xxl - 09.07.2018
    BOURIQUE
    Vous guyanais avez des intérêts dans les décollages des fusées ? ET maintenant vous rêvez et avez espoir d'obtenir des retombées de cette montagne d'or ? Comment que vous guyanais ne pouvez vous pas vous organiser pour que ce projet soit à vous ? POURQUOI MACRON L'HOMME DE LA FINANCE ET DES RICHES tient absolument à ce que ce projet se réalise ?
  • xxl - 09.07.2018
    BOURIQUE
    Vous guyanais avez des intérêts dans les décollages des fusées ? ET maintenant vous rêvez et avez espoir d'obtenir des retombées de cette montagne d'or ? Comment que vous guyanais ne pouvez vous pas vous organiser pour que ce projet soit à vous ? POURQUOI MACRON L'HOMME DE LA FINANCE ET DES RICHES tient absolument à ce que ce projet se réalise ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION