ACTUALITé - ÉCONOMIE / CONSOMMATION

« Ouvrir ma propre enseigne a toujours sonné comme une évidence »

France-Guyane 06.02.2018
Propos recueillis par Hermann ROSE-ELIE

0RÉAGIR

« Ouvrir ma propre enseigne a toujours sonné comme une évidence »
Christophe Gelas dirige aujourd'hui trois sociétés (HRE)

Après La station Vito, Leader Price et plus récemment Kaz a Pizza, une nouvelle enseigne de restauration rapide à ouvert ses portes au sein du centre commercial Aventura à Balata. Amazon Burger & Grill, ce concept imaginé et lancé par un ancien cadre d'une grande enseigne mondiale de restauration rapide reprend, entre autres, les couleurs de la Guyane pour s'adapter à toute la communauté qui la compose. Si les burgers et les burritos en sont la base, le gérant, Christophe Gelas a tenu à articuler son activité autour de la grillade. Il s'exprime aussi sur sa vision de l'économie actuelle.

Qu'est-ce qui vous pousse à passer du statut d'employé à celui d'entrepreneur ?
Absolument rien, j'ai eu une longue et belle carrière dans ce domaine ou j'ai pu grandir tout en faisant l'acquisition de nombreuses compétences... Ouvrir ma propre enseigne de restauration (classique ou rapide) a toujours sonné comme une évidence...
N'est-ce pas un pari un peu « osé » de concurrencer des marques mondialement connues ?
Qui ose faire ça ? Moi ? (rires)... Non, plus sérieusement, je sais très bien où je me situe... par conséquent je ne peux pas me comparer aux plus grands car tout y est démesurément plus grand. Je me permets tout simplement d'offrir à la communauté guyanaise une autre vision du burger qui est tout simplement celle qu'elle m a inspirée ces huit dernières années.
Comment peut-on se positionner sur le marché du burger et de la grillade simultanément, les deux vont de pair ?
La difficulté majeure réside dans les opérations car tout est possible, on le voit très bien ailleurs aux États-Unis comme en Europe.
Cependant, le compromis pour un fast-food n'est pas seulement de proposer des options mais de s'assurer que le temps de service reste sensiblement acceptable avec l'ajout d'un segment supplémentaire tel que les grillades qui par définition prennent un certain temps à cuire.
Rassurez-vous, burgers et grillades vont de pair en effet à condition de faire les bons calculs.
Le secteur de l'alimentation rapide attire beaucoup de candidats, mais très peu résistent, qu'est-ce qui peut faire la différence aujourd'hui ?
Être focalisé sur la vision du client, comprendre ses attentes, ses exigences, savoir et pouvoir anticiper ses doutes, ses frustrations au vu de son expérience. Lui offrir aussi de la diversité sans pour autant se disperser. Lui proposer un concept cadré et bien organisé.
Il faut du courage à un jeune entrepreneur pour se lancer, mais encore ?
De longues journées de travail, de courtes nuits de repos, un peu de sport, une ou deux boîtes de vitamines, le soutien de ses proches - dans ce cas, je souligne celui de ma compagne qui est d'une importance capitale - et un container rempli de détermination (rires).
Le contexte économique actuel n'est-il pas de nature à dissuader les porteurs de projets ?
En effet, mais je pense aussi que ces choses font partie d'un cycle. Je prends l'exemple des taux des prêts immobiliers qui dans les années quatre-vingt-dix culminaient à 10% en moyenne contre 6, 5% en 2000 pour passer sous la barre des 2% en 2018, forcément ça remontera bien à un moment ou a un autre, même chose pour le contexte économique, je reste positif.
À l'heure où tout le monde parle de prix, est-ce que réduire les tarifs n'est pas synonyme de baisse de la qualité ?
Je ne fais pas dans le low cost car la qualité a trop d'importance à mes yeux, même pour un burger, mais je respecte tous les concepts. Au fil des années, j'ai fini par comprendre que le jugement du client sur ce qu'on appelle vulgairement le rapport qualité - prix était erroné.
On devrait plutôt être sur un rapport qualité-valeur-prix. Les clients ne sont pas réticents à payer plus cher à condition qu'ils soient agréablement accueillis par le personnel, que l'espace cuisine et de vente soit propres, les produits bons et sains et un service acceptable en terme de rapidité.
Quels sont les atouts de la Guyane en terme économique ?
Sa superficie, sa localisation géographique, sa population jeune et diversifiée et le fait qu'il y ait toujours énormément de choses à réaliser dans ce département.
N'importe qui peut-il se lancer dans la vie d'entreprise ?
Personnellement, je ne pense pas que n importe qui puisse se lancer dans la vie d entreprise. Si je n'avais pas eu toutes ces années d'expérience en tant que dirigeant, je ne m'y serai pas aventuré. Il y a non seulement une rigueur à avoir mais avant tout cela, il y a aussi un état d'esprit qui n'est pas forcément compatible avec toutes les personnalités.
Hier employé, aujourd'hui patron : votre vie et votre façon de faire ont-elles changées ?
Avant, en effet, j'étais employé mais j'avais la responsabilité de la Guyane pour une enseigne mondialement connue, je dirigeais une centaine de collaborateurs, je me déplaçais souvent en Amérique latine ou ailleurs. J'ai adoré cette expérience qui m'a quasiment tout appris mais il est vrai aussi que ce métier demandait beaucoup mentalement. Rien n'a vraiment changé si ce n est que je suis seul maintenant à assumer tous les risques pris.
Avec deux entreprises, vous voyez comment votre avenir ?
Plus justement, je dirige trois sociétés dont une qui est spécialisée dans la maintenance préventive et la réparation des équipements de restauration. Pour l'avenir, j'espère pouvoir continuer à m'épanouir dans l'entrepreunariat tout en offrant ma contribution au département pour générer de l'emploi.
Et celui de la vie économique en Guyane ?
Encore une fois je reste confiant et optimiste pour l'avenir de la Guyane. Il y a beaucoup de choses qui ont déjà positivement changées ces dernières années. Il est capital de garder la vision du verre à moitié plein et non celle du verre à moitié vide si l'on veut voir avancer les choses.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION