ACTUALITé - ÉCONOMIE / CONSOMMATION

Pauvreté et inégalités en hausse

France-Guyane 15.05.2017
T.F.

0RÉAGIR

L'Institut national de la statistique et des études économiques publie une étude consacrée aux familles de Guyane. Un document qui souligne l'augmentation du taux de pauvreté et l'accroissement des inégalités dans le département.

« À l'inverse des Antilles, le taux de pauvreté et les inégalités en Guyane se creusent. » Dans une étude menée en partenariat avec la Caisse d'allocations familiales (Caf), l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) se penche sur la situation des familles de Guyane. Tout particulièrement dans le cadre de la répartition des prestations et des actions sociales. Un travail d'analyse de plus de deux années qui prend pour référence des données de 2013, année du dernier recensement, et qui met en lumière un affaiblissement du niveau de vie de la population.
« En Guyane, on cumule les dégradations de la situation économique et une importante croissance démographique (entre 6 100 et 6 600 naissances annuelles depuis 2006), explique Lucie Lebrun, chargée d'études au sein de la Caf. Ce qui explique notamment que le RSA (revenu de solidarité active) soit en hausse de 29% alors qu'il est de plus 19% dans l'Hexagone. » Mais le versement du RSA est une compétence de la Collectivité territoriale. Par conséquent, qu'en est-il des prestations de la Caf ?
SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ
La Caf fournit des prestations à sept familles sur dix. Principalement les familles avec enfants. En 2013, 183 millions d'euros ont été versés aux 36 200 familles allocataires. Des prestations qui couvrent principalement les charges liées à l'éducation ou à la garde des enfants.
L'Insee rappelle que la Guyane se compose de 52 128 familles, dont 43,8% sont des couples avec enfants, 38,3% des familles monoparentales et 17, 9% des couples sans enfants.
60 000 Guyanais, soit 30% de la population, vivent sous le seuil de pauvreté dans le département. Un chiffre qui augmente chaque année. « Il y a peu de classe moyenne en Guyane, constate Rémi Charrier, chef de l'unité d'études à l'Insee. Il y a un nombre important de familles qui sont à moins de 60% du revenu médian (12 190 euros annuels en 2011). »
L'étude complète est consultable sur le site de l'Insee : https ://www.insee.fr/fr/statistiques
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION