ACTUALITé - ÉCONOMIE / CONSOMMATION

SPATIAL - Un nouveau vol espéré fin septembre

France-Guyane 07.09.2017

0RÉAGIR

Un nouveau vol espéré fin septembre
Fin septembre, c'est la période à laquelle Arianespace espère effectuer une nouvelle tentative de lancement d'Ariane-5, avec les satellites Intelsat 37e et BSat-4a. Le tir de mardi soir a avorté. Hier, Ariane-5 a été vidangée sur son pas de tir. Elle retourne aujourd'hui au bâtiment d'assemblage final (Baf).
Arianespace revient sur la chronologie de ce tir avorté : « Alors que le moteur Vulcain de l'étage principal du lanceur Ariane 5 venait de s'allumer, le calculateur de bord a détecté une anomalie sur un équipement électrique d'un des deux étages d'accélération à poudre (EAP). Cette anomalie a conduit le calculateur de bord à interrompre la séquence automatique du décollage. »
Dans les faits, après l'allumage du moteur Vulcain s'écoulent sept secondes pendant lesquels « on contrôle les paramètres, des indices de poussée. Si un critère est mauvais, on arrête » , explique un ancien ingénieur du centre spatial. Ce n'est qu'après ces sept secondes que sont allumés les étages à poudre. « Quand on démarre les boosters, on ne peut plus les arrêter, poursuit l'ingénieur. Là, en cas d'anomalie, le lanceur est verrouillé sur son pas de tir. Les hommes n'interviennent pas. Un individu ne pourrait pas prendre une décision en sept secondes. »
Des analyses sont en cours « pour identifier l'origine de l'anomalie et en déduire les mesures à prendre en vue d'une reprise rapide des opérations de lancement » , conclut Arianespace.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION