ACTUALITé - ÉCONOMIE / CONSOMMATION

SURINAME - Une BD sur l'esclavage interdite à l'école

France-Guyane 15.02.2017
Raymond VAN HEMERT

20RÉAGIR

Une BD sur l'esclavage interdite à l'école
La bande dessinée Quaco (DR)

La toute première bande dessinée sur l'esclavage néerlandais ne sera pas mise à disposition des élèves surinamais, selon une décision du ministre de l'Éducation nationale. Une décision qui trouve de nombreux détracteurs, notamment la pédagogue et écrivain Ismene Krishnadath.

En juin 2015, la maison de publication WalburgPers, située à Zutphen aux Pays-Bas, a publié la toute première bande dessinée parlant de l'esclavage néerlandais. Intitulée Quaco, le livre, écrit par Éric Heuvel et Ineke Mok, raconte l'histoire vraie d'un esclave du Ghana, appelé Quaco. Cet homme a été fait prisonnier par les Néerlandais avant d'être transporté, comme des millions d'autres esclaves de l'Afrique de l'Ouest, par bateau vers le Suriname. Quaco est ensuite utilisé par l'armée pour chasser les esclaves évadés. Cette aventure le confrontera à de nombreux dilemmes. Il finira par devenir un homme libre, mais le prix à payer sera élevé. Hanté, il prendra une décision drastique.
L'histoire de Quaco a été présentée le 26 juin 2015 à Amsterdam où la ministre néerlandaise de l'Éducation, Jet Bussemaker, a reçu le premier exemplaire. Une première, car cette page sombre de l'ex-colonisateur est toujours taboue et n'est que vaguement abordée à l'école.
Il semblerait qu'il s'agisse d'une chance unique d'expliquer cette page sombre de l'histoire à la jeunesse néerlandaise comme surinamaise. Mais le ministre surinamais de l'Éducation nationale a bien d'autres idées. Robert Peneux aurait récemment interdit l'utilisation dans les écoles de cette bande dessinée, qui doit être publiée à la fin du mois au Suriname. Bien qu'il ne s'oppose pas au contenu de l'histoire, il a contesté,dansune lettre, la méthode de présentation, à savoir une bande dessinée. Il considère cette forme d'éducation comme « didactiquement irresponsable » .
STUPÉFACTION DES OPPOSANTS
Son opinion a suscité la réaction d'écrivains et de pédagogues surinamais. Notamment celle d'Ismene Krishnadath. Elle explique que « justement, les dessins animés et les bandes dessinées sont parfaitement appropriées pour donner une vision aux jeunes dans une situation de développement » . Elle ne comprend pas la décision du ministre, surtout qu'à aucun moment, celui-ci ne mentionne le contenu de l'histoire. « L'opinion qu'une bande dessinée est didactiquement irresponsable ne tient à rien sans arguments valables » , dit Krishnadath, surtout que l'ambassade des Pays-Bas a payé les frais de publication et de distribution au Suriname.
Raymond VAN HEMERT, à Paramaribo
20
VOS COMMENTAIRES
  • Ubu - 16.02.2017
    Passy a raison
    Par curiosité, je suis allé feuilleter la BD. La scène de la capture y est dessinée, et c'est bien une "razzia" effectuée par des africains (sans doute musulmans selon le dessin) qui par la suite vendent le héros à un négociant Hollandais qui l'emmène au Suriname.
    Une petite manip' de plus...
  • Paassy - 15.02.2017
    "Cet homme a été fait prisonnier par les Néerlandais avant d'être transporté, comme des millions d'autres esclaves de l'Afrique de l'Ouest"
    Je ne sais pas pourquoi on s'obstine à perpétuer l'idée que les Européens seraient venus en Afrique capturer des hommes pour les réduire en esclavage forcé. Il est depuis longtemps admis que l'immense majorité des esclaves ont été vendus aux Européens par des esclavagistes Africains qui eux, enlevaient les jeunes hommes dans les villages.
    A part entretenir un ressentiment dangereux, je ne comprends pas la démarche.
  • eric973g - 15.02.2017
    Quelles sont vos sources svp ?
    Ce que vous dites est faux. On nous fait croire au contraire que ce sont les Africains qui ont vendu les esclaves aux Européens.
    J'aimerais que vous citiez vos sources svp ???
    A part essayer de d'entretenir une mauvaise connaissance de l'histoire, je ne comprend pas non plus votre démarche.
  • alfredo - 15.02.2017
    Malhonnêteté intellectuelke
    Ne perdra surtout pas de temps à demander ses sources à un représentants des négationnistes de l'esclave et de la traite transatlantique. C'est l'ultime négation du fait que le système économique européen articulé autour des rentes coloniales et qui manquait de bras est le fondement historique de l'esclavage moderne...il y eut d'autres formes antérieures mais au lieu d'esquiver le débat des causes profondes de cet esclavage précis, il est fondateur d'en approfondir les manifestations, pour la science historique l'Education des enfants du monde. Forcément on aura trouvé quelques africains complices ne serait- qu'en livrant des ennemis prisoniers, mais il n'y avait pas d'esclavagistes africains. Enfin, avant de se tourner vers l'Afrique et de créer ce nouveau marché, les premier esclaves ont été des personnes soumises héritées qui vivaient déjà en Espagne reconquis, mais qui vont vite sexreveler insuffisants afin de remplacer les amérindiens décimés, premières victimes de l'asservissement.
  • Paassy - 16.02.2017
    L'histoire vue par le petit bout de la lorgnette
    "mais il n'y avait pas d'esclavagistes africains." C'est archi faux ! La capture et la vente d'esclaves Africains auprès des Européens étaient une pratique exclusivement Africaine. Revoyez votre histoire en retirant vos œillères svp. Nier la responsabilité Africaine est aussi inacceptable que de nier le code noir. C'est du négationnisme.
    Sachez également que la capture et la réduction forcée en esclaves des Amérindiens par les Européens, est elle, une réalité, totalement passée sous silence, curieusement absente des manuels scolaires et des commémorations. Les amérindiens, pour signifier leur refus de leur asservissement, se laissaient mourir.
    Parmi tous les monuments et autres reconnaissances historiques de Guyane, en avez vous ne serait-ce qu'un seul qui rende hommage aux peuples autochtones victimes de l'esclavage ? Il n'y en a pas un seul !
  • Ubu - 16.02.2017
    "Il n'y avait pas d'esclavagistes africains" ??? Négationnisme, manipulation ou imbécilité ? le débat reste entier concernant Alfredo, même si la dernière possibilité reste la plus probable.
    Toutefois, nous touchons ici à l'un des dogmes des indépendantistes. Nier à toute force le rôle des africains dans la traite des esclaves, qu'elle soit Atlantique, interne, comme orientale, et présenter l'Afrique comme le pays des bisounours où les méchants "blancs" ont tout cassés, afin de mieux vendre leur soupe indépendantiste.
    D'ailleurs, les indépendantistes guadeloupéens ont boycotté l'inauguration du mémorial ACTe parce que les historiens (pourtant tous Guadeloupéens) ont refusé d’ôter la partie relative à la participation des africains à l'esclavage.
  • Paassy - 16.02.2017
    Négation de l'histoire
    Vous niez donc le sinistre commerce triangulaire !? Pourquoi d'après vous les navires Européens allaient en Afrique les cales remplies de marchandises si ce n'est pour échanger ou acheter les esclaves fournis par les "producteurs" Africains ?
    Les Européens n'ont jamais pratiqué la Razzia !
    L'Europe n'a pas inventé l'esclavage en Afrique, elle a juste profité d'un système déjà existant depuis très longtemps, pour le développement de ses colonies.
    Les rois Africains qui vendaient leur frères se sont considérablement enrichis durant cette période.
    Pour aller plus loin : https://blogthucydide.wordpress.com/2010/01/01/la-traite-negriere-atlantique/
  • Ubu - 16.02.2017
    Eric973g, vous devriez aller faire un petit tour au mémorial ACTe en Guadeloupe en posant au préalable vos lunettes de bobo-penseur-hygièniste-de-gauche.
    Vous y apprendriez que des Africains ont vendu d’autres Africains (dans la 2ème salle si j'ai bonne mémoire) capturés au cours de razzia. Et que les Européens n'étaient qu'un client parmi d'autres de ce fructueux business qui a fait la fortune de nombreux roitelets africains.
    Je vous invite à lire ceci pour vous déniaiser un peu...
    http://la1ere.francetvinfo.fr/2015/05/07/esclavage-la-complicite-de-monarques-africains-est-une-donnee-objective-selon-l-anthropologue-senegalais-tidiane-n-diaye-253983.html
  • Paassy - 16.02.2017
    Franchement, je ne comprends pas ces métropolitains - essentiellement de gauche il faut le reconnaitre - tellement assoiffés de repentance et culpabilisation, qui vont jusqu'à déformer l'histoire pour accabler encore plus leur histoire (faisant par là même le bonheur des victimistes patentés qui ont le fondement de leurs origines assis entre deux chaises).
    Le commerce triangulaire est une évidence tellement énorme qu'ils vont jusqu'à le nier, préférant fantasmer sur le délire que leurs lointains ascendants auraient pratiqué l'enlèvement d'Africains plutôt que l'achat des esclaves. C'est du n'importe quoi là, il y a un gros soucis.
  • Ubu - 16.02.2017
    En bon petit soldat de la gauche bien-pensante, Eric973 est convaincu que sa seule qualité d'homme blanc "de souche" fait de lui l'archétype du "salaud" des temps modernes.
    Les penseurs de l'antiracisme dévoyé lui ont inculqué qu'il n'y a qu'en se flagellant publiquement pour les crimes (réels ou imaginaires) de ces ancêtres et en niant tout les pêchers du monde moderne commis par les nouveaux "damnés de la terre" (islamisme, antisémitisme, délinquance, etc...) qu'il pourra peut-être espérer faire un jour parti des "justes".
    Ce sont ces gens là qui trainent devant les tribunaux les historiens et les chroniqueurs qui sont en désaccord avec eux et qui essayent de faire peser une chape de plomb sur la liberté d'expression en France, comme aujourd'hui, Georges Bensoussan, accusé d'incitation à la haine raciale pour avoir osé écrire qu'il y avait un antisémitisme culturel dans nos banlieues.
    Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt, et l'antiraciste essaye de mettre le doigt en prison pour discrimination anti-soleil...
  • eric973g - 16.02.2017
    Décidément, vous me faites rire
    Monsieur ou Madame Ubu, que vous êtes drole derrière vos préjugés.
    Je ne suis pas blanc, ni Européen. Je ne vote pas non plus à gauche.
    Vous ne me connaissez pas, mais à partir de mes propos, vous vous êtes fait une idée de ma personne. Vous êtes formidable, ne changez surtout pas.
    Je vais vous donner un indice sur mes origines, avec les éléments qu'une personne comme vous pourrait comprendre : J'ai les yeux bridés et je mange du chien. (Si vous répondez que je suis Chinois, j'éclate encore plus de rire.)
  • Paassy - 16.02.2017
    Je me permet de diagnostiquer un rire jaune...
    J'ai cité mes sources, j’attends que vous citiez les vôtres appuyant la thèse dégoulinante de repentance romantique, que les Européens capturaient leurs esclaves en Afrique.
  • eric973g - 16.02.2017
    "Rire jaune" Est ce un mauvais jeu de mots à propos de mes origines Asiatiques ??

    Passy, je n'ai pas dit que les esclaves n'étaient pas capturés par des Africains. J'ai dit qu'ils n'étaient "pas vendus" par des Africains.
    Ils étaient effectivement capturés par des Africains (mais pas vendus par des rois Africains) qui n'avaient pas d'autre choix s'ils ne voulaient pas eux même être esclaves.

    http://www.une-autre-histoire.org/les-africains-sont-ils-responsables-de-lesclavage2/
  • eric973g - 16.02.2017
    Pour Ubu et Passy
    Chers Ubu et Passy, je m'amuse beaucoup avec vous, mais je pense qu'il est temps pour moi de passer à mes autres occupations qui me prennent énormément de temps.

    Vous qui avez une idée bien précise de qui je suis, je souhaitais quand même mettre les points sur les i avant de partir.

    Non, je ne suis pas "un homme blanc de souche" comme vous le dites, je suis d'origine Vietnamienne.
    Je ne suis pas non plus un "bobo-penseur-hygièniste-de-gauche".

    Bien que mon cursus universitaire ne vous concerne en rien (mais en même temps, je n'apprécie que moyennement de me faire traiter de niais par deux abrutis ayant juste lu quelques articles sur l'esclavage), sachez que j'ai étudié longuement l'esclavage et la colonisation, en Afrique et principalement en Asie lors de mes études à la Sorbonne. Je pense donc ne pas être le plus ignorant lorsqu'il s'agit de m'exprimer à ce sujet.

    Maintenant, je sais que j'ai visiblement affaire à deux grands historiens (pourtant, je n'ai toujours pas connaissance de vos noms, ni de vos publications) et qu'il est donc impossible de débattre avec vous, vous qui êtes de grands génies.

    Si l'histoire vous intéresse effectivement, je ne peux que vous conseiller de lire ces livres que j'ai écrit il y a quelques années.
    "L'Asie géopolitique : De la colonisation à la conquête du monde" et "Géopolitique de l'Afrique" au édition studyrama.

    Cordialement, Eric Nguyen.
  • Ubu - 17.02.2017
    Votre cursus universitaire ne vous permet visiblement pas de faire le tri entre des ouvrages sérieux et des théories farfelues. Quand on en vient à citer Claude Ribbe comme historien de référence, il vaut mieux envisager une carrière dans le one-man-show plutôt que dans l'enseignement de l'histoire.
    Sur ce, je préfère vous laisser en compagnie de votre étonnante supériorité intellectuelle de bobo qui semble tenir une place si importante dans votre vie.
  • Paassy - 17.02.2017
    En plus d'être étanche à l'humour, vous en venez à l'insulte...
    Quoi qu'il en soit, le déballage pédant de votre cv importe peu et je regrette que votre déroute historienne vous pousse à croire à ses capacités alchimiques sur un sujet pourtant aussi étudié que la traite Africaine.
    Les rois Africains vendaient les esclaves aux Européens, la grande majorité des historiens est d'accord sur ce point, tout comme la terre est ellipsoïde. Les Européens ont profité d'un système (tout à fait inhumain, on est d'accord là dessus) existant déjà depuis plusieurs siècles.
    Sinon, êtes vous vraiment sérieux quand vous confrontez à mes sources (Meyer & P-Grenouilleau), le fameux "historien" autoproclamé Claude Ribbe, qui a notamment comparé Napoléon à Hitler ? J'espère que vous avez rédigé vos ouvrages avec un peu plus de rigueur.

  • eric973g - 17.02.2017
    Pourquoi restez vous anonyme ??
    Si je suis étanche à l'humour, je pense que vous êtes étanche au second degré.

    Quand aux "insultes", je n'ai fait que répondre à vos attaques persistantes et tout aussi insultantes.
    Et croyez moi ou non, en vous traitant simplement "d'abrutis", je vous ai plutôt complimenté.

    Sinon, plutôt que de vous cacher derrière un pseudo pour exprimer depuis toujours votre haine, pouvez vous s'il vous plait signer vos messages par votre nom. Votre crédibilité y gagnerait à coup sur. (A moins que vous ayez honte de vos propos, ce qui serait tout à fait compréhensible.) Ce dernier message s'adresse également à Ubu.
  • Ubu - 17.02.2017
    On ne peut qu'être étonné qu'un si brillant intellectuel hautement diplômé et cynophage (autrement dit, vous) aient des références aussi peu probante que Claude Ribbe pour parler d'esclavage... Claude Ribbe, dont les ouvrages sont qualifiés par Pierre Nora de "pamphlet sans queue ni tête", et dont le journal "Le Monde" dit "le Crime de Napoléon n'est pas un livre d'histoire. En effet, il serait dangereux de prendre cet ouvrage pour autre chose qu'une charge polémique dirigée contre les historiographes officiels".
    Un petit conseil mon cher Eric avant de vous lancer dans le négationnisme de café du commerce. Attaquez-vous à des sujets plus documentés. Vous pourriez par exemple commencer par contester le 11 septembre (vous trouverez plus de référence) puis, une fois bien chaud, vous attaquer à la négation de la Shoah en citant par exemple Faurisson, qui vaut bien un Ribbe en la matière.
  • eric973g - 17.02.2017
    Comment osez vous ???
    Monsieur, je ne me permettrais jamais de nier la Shoah. Je suis moi même juif...
    Vous me blessez terriblement.
  • Ubu - 17.02.2017
    Vous n'oseriez pas nier la Shoah ou faire l'éloge de Faurisson, mais nier la traite inter-africaine et présenter Ribbe comme un historien de référence ne vous pose pas de problème ? Drôle de mentalité... Enfin, les goûts et surtout les couleurs (pour l'indignation sélective), ça ne se discute pas...
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION