ACTUALITé - ÉCONOMIE

Une semaine chargée pour le père Noël

franceguyane.fr 19.12.2018

0RÉAGIR

Une semaine chargée pour le père Noël
Le jeu vidéo le plus vendu en 2018, Red Dead Redomption 2, occupe une place de choix dans les rayons de Carrefour / photo GR -Guillaume Reuge

Six jours. C’est le temps qu’il reste pour acheter les incontournables cadeaux de Noël. Monopoly tricheur, Playmobil et Slime cartonnent cette année en Guyane.

«C’est beaucoup trop tôt pour faire un premier bilan », martèle François Leboulanger, patron de Carrefour. « Le gros des ventes reste à faire, les fonctionnaires n’ont pas encore été payés », précise le chef d’entreprise habitué de la cohue de fin d’année. « C’est juste la semaine la plus importante de l’année pour le magasin », sourit-t-il en déambulant dans les rayons poupées. Pour les Fêtes, l’enseigne a quintuplé sa surface de vente dédiée aux jouets. « Les consoles et en particulier la Nintendo Switch sont très demandées. Elle sera bientôt en rupture chez nous », poursuit François Leboulanger. Côté jouet pur, les best seller habituels sont au rendez-vous : Cluedo, Risk et Monopoly pour les jeux de société, Barbie, tête à coiffer et armes en plastique pour les jouets. Les toupies, Playmobil, Légo, drones et peluches sont également bien représentés dans les caddies des clients. C’est d’ailleurs ce créneau que la grande surface occupe : les jouets certes, classiques, mais indémodables. Quant aux prix, ils semblent moins cher en grande surface. « C’est notre force car nous bénéficions des achats en gros pour les magasins Antilles, Guyane et Réunion et nous achetons aussi directement au fabricant, qu’il soit européen ou asiatique. » Avec moins d’intermédiaires, le prix est logiquement plus intéressant.

8000 références

Pour les moins de douze, c'est plutôt la Grande Récrée qui fait rêver. Là aussi le magasin ne désemplit pas. Les regards un peu perdus de parents se croisent dans cette profusion de cadeaux. Le magasin compte 8 000 références. Mais comme l’année dernière, la tendance chez les garçons c’est la toupie. Difficile de passer à côté, un mur de toupies se dresse à l’entrée du magasin. « Le drone adapté aux enfants marche bien également », selon Gaëtan Ceret, directeur commercial des enseignes Grande Récrée et Autour du bébé des Antilles-Guyane. Nous avons une petite marge sur ces produits d’appel que nous vendons 50 euros. » En troisième position, le directeur commercial place les Playmobil, qui font donc toujours recette. Un rayon entier est d’ailleurs consacré aux figurines venues d’Allemagne. Plus surprenant, le Slime (bave en anglais, ndlr), une sorte de spaghetti gluant, cartonne chez les enfants. On en retrouve chez le spécialiste du jouet qui, summum du girly, vend des licornes Slime.

Des jeux d’occasion

Toute la fourchette de prix est présente dans le magasin, mais il est vrai que les jouets ne sont pas donnés. Une grande boîte de Playmobil se rapproche de la centaine d’euros. « Là où nous avons des prix intéressants, ce sont sur les produits qui marchent le mieux (toupie, drone) car nous nous sommes engagés sur de gros volumes », précise Gaëtan Ceret. La Grande Récrée n’en néglige pas pour autant les jeux éducatifs, les jeux de constructions et de société. « Le carton de l'année en Guyane et ailleurs, c'est le Monopoly tricheur. Nous n'en avons plus un seul. Les jeux potaches et d’apéro se développent. Le Blanc manger coco, un jeu basé sur des questions coquines, est en rupture de stock. » Mais il en reste à Guyajeux, magasin indépendant situé route de la Madeleine. Surprenant quand on connaît l’ADN de la boutique qui fuit les jeux grands publics. « Ça ne nous intéresse pas d’avoir les mêmes choses qu’ailleurs », justifie Gret Joseph-Lingelser, gérante du magasin. « Ce que nous proposons, c’est de la valeur ajoutée et nous avons tout de même 3 000 références différentes. » Des jeux de plateaux aux deck à construire (Yu Gi Oh, Magic…), la palette est large. Mais tout est importé donc Guyajeux ne peut pratiquer de « prix métropole ». « Sur certains jeux, les fournisseurs sont incitatifs et font des prix, mais notre petite marge ne nous permet pas de faire de promotion. » Pas de panique, Guyajeux a pensé à tout et propose des jeux d’occasion à ceux qui ont moins de moyens.

Guillaume Reuge

Stéphanie Marceline, la gérante de la Grande Récrée, exhibe un produit phare de Noël : la licorne qui produit des slime / photo GR
Les drones adaptés aux enfants cartonnent auprès des parents. C'est une grosse tendance de cette fin d'année / photo GR
La plus célèbre des figurines se vend toujours aussi bien / photo GR
 

Carrefour : ouvert de 8h30 à 20h30 et en nocturne jusqu'à 22 heures samedi et dimanche. La grande enseigne sera également ouverte lundi, jusqu’à 18 heures.

Guyajeux est ouvert en continue, de 9h30 à 18h30 et sera exceptionnellement ouvert dimanche.

La Grande Récrée est ouverte ce week-end comme depuis le début du mois. De 9 h 10 à 21 heures vendredi et samedi. Jusqu’à 20 heures dimanche.

Thamires Martin«  Ils raffolent des Legoet Playmobils  »

«  J’ai acheté des cadeaux pour mes deux neveux, je n’ai pas d’enfants. Ils ont 7 et 9 ans et raffolent des Légos et Playmobils donc je leur ai acheté ça, plus une tablette pour environ 500 euros. Pour faire de bonnes affaires, je regarde les prix et profite des promotions qui précèdent les fêtes de Noël.  »

cadeaux noel
Anne-Laure Nicolas-Nelson«  Ils veulent tous ça  »

«  J’ai acheté une tablette pour mon filleul de 9 ans. Les jeunes, ils veulent tous ça aujourd’hui. Ça représente une centaine d’euros de dépensés en cadeaux pour la Noël.  »

cadeaux noel
Enoh Coffie«  Un Noël rêveur  »

«  J’ai deux enfants, de 5 et 7 ans. Je dépense en fonction de l’intérêt du jouet. J’essaye de varier les thèmes pour que mes enfants aient des jouets créatifs, éducatifs, de construction… Plus il y a de paquets sous le sapin, plus le Noël est rêveur.  »

cadeaux noel
Steeve Stanislas«  Avec mon fils, ils ne durent pas longtemps »

«  J’ai acheté des Playmobils à la Grande Récrée par ce que j’ai un bon de mon employeur pour ce magasin. Mon gamin a cinq ans et a repéré les jeux qu’il voulait sur internet. Les jouets coûtent chers aujourd’hui. Il y a quelques années, je pouvais lui en acheté davantage et avec mon fils, ils ne durent pas longtemps, six mois maximum. Là, je dois faire attention pour assurer aussi le repas.  »

cadeaux noel
Fabienne Thamarin«  J’ai dépassé mon budget  »

«  Des poupées, des Légos et un kit de médecin. Mes filles ont 6 mois et 1,5 an. Les jeux sont clairement plus chers pour les bébés. J’avais un budget de 40 euros par enfant puisque à cet âge elles n’ont pas trop de demande en cadeau, mais j’ai dépassé mon budget.  »

cadeaux noel
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION