ACTUALITé - ÉDUCATION / SANTé / ENVIRONNEMENT

Mention « très bien » pour une Maripasoulienne

France-Guyane 04.07.2018
Propos recueillis par Hermann ROSE-ELIE

2RÉAGIR

Mention « très bien » pour une Maripasoulienne
Doulia Djo est l'une des 92 mentions « très bien » du cru 2018 du baccalauréat en Guyane (DR)

À 18 ans, Doulia Djo est l'un de ces « bons exemples guyanais » . D'une mère professeure des écoles et d'un père professeur d'éducation physique et sportive, la jeune fille vient de décrocher un bac scientifique avec la plus prestigieuse des mentions. Elle souhaite désormais devenir pédiatre.

Quelle est votre réaction, Doulia ?
Je me sens super heureuse d'avoir pu décrocher mon bac scientifique en section européenne avec la mention « très bien » . Ces résultats sont la plus belle récompense de mes années de lycée, preuve de mon travail malgré les doutes et surtout le stress, et franchement, ça n'a pas été facile.
Quel message adressez-vous aux camarades de classe, proches et professeurs ?
Je remercie tous mes professeurs avec une pensée particulière pour ceux de l'école Alexis-Jonas, du collège Gran-Man-Difou, mes camarades, ma famille pour leur soutien, leur travail et leurs conseils qui m'ont permis d'y arriver. Le lycée Félix-Éboué, malgré les difficultés de départ, a fait du bon travail et j'y ai passé de très belles années. À mes camarades qui sont au second tour, il reste un dernier effort à faire. Tenez bon! Merci à tous.
L'avenir ?
L'année prochaine, je serai en première année de médecine. Je souhaite devenir pédiatre.
Et un message aux frères et soeurs des fleuves
À mes soeurs et frères des fleuves, il vous faudra faire preuve de courage. C'est vrai qu'il n'est pas facile de quitter sa famille et ses amis pour vivre dans une ville ou une maison où tout est différent mais l'expérience est magnifique. Pour réussir, il faut savoir pourquoi nous sommes sur le littoral car les distractions arrivent bien vite. Il faut travailler jour après jour, se battre avec acharnement, croire en soi malgré tout ce qui peut être dit ou entendu en n'oubliant jamais ses objectifs.
Avec les autres bacheliers du fleuve, nous avons un exemple à donner afin de montrer à tous que rien n'est impossible avec beaucoup de travail, de persévérance et que ce n'est pas parce que nous venons du fleuve avec souvent un décalage de niveau que nous ne pouvons pas réussir aussi bien que les autres.
Son parcours scolaire
- École maternelle Joséphine-Horth de Cayenne (septembre 2003),
- École maternelle de Feignies, Nord de la France (octobre 2003-juin 2005),
- École Léopold-Héder de Cayenne (septembre 2005-juin2008),
- École Alexis-Jonas de Maripasoula (septembre 2008-juin 2011),
- Collège Gran-Man-Difou de Maripasoula (septembre 2011-juin 2015),
- Lycée Félix-Éboué (septembre 2015-juillet 2018)
2
VOS COMMENTAIRES
  • FLAMBI - 04.07.2018
    BRAVO
  • Matouryman - 04.07.2018
    Vu les parents je trouve cela très bien quand même mais cela prouve aussi que les habitants du fleuve sont des être humain au mêmes titres que les autres populations avec les même capacités à conditions qu'ils aient les même chances que les autres et contrairement à ce que l'on entends trop souvent
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION