ACTUALITé - ÉDUCATION / SANTé / ENVIRONNEMENT

KOUROU - Rachat du CMCK : les réunions s'enchaînent

France-Guyane 13.03.2017
P.-Y.C. / L.M.

3RÉAGIR

Rachat du CMCK : les réunions s'enchaînent
François Ringuet, accompagné des représentants du groupe Rainbow Santé et de la Semag (DR)

Ce soir, l'UTG a prévu de perturber la conférence santé organisée par l'ARS au pôle culturel. Jeudi, le maire a reçu Rainbow Santé, en discussion avec la Croix-Rouge pour le rachat de la clinique. Pour l'ancien maire Jean-Étienne Antoinette, cette vente est « l'aboutissement de la politique continue de démantèlement de la santé publique en Guyane et du désengagement de l'État sur le territoire » .

Ce devait être une simple réunion publique entre l'Agence régionale de santé (ARS), la Conférence régionale de la santé et de l'autonomie de Guyane et les Kourouciens. Ce soir à 17 heures, les Kourouciens sont invités à 17 heures à discuter avec les responsables de la santé publique en Guyane de la place de l'usager dans le système de santé et dans les Conseils territoriaux de santé, l'offre de santé et la démographie des professionnels de santé et aussi la prévention et les déterminants environnementaux de la santé. La manifestation va prendre une teinte particulière.
Une semaine après l'annonce de la vente prochaine du CMCK - probablement au groupe Rainbow Santé - l'UTG a prévu de s'inviter à la manifestation. Le syndicat souhaite dénoncer cette vente. Pour lui, il s'agit d'un « projet sournois mené depuis plusieurs mois après avoir empoché l'argent public de l'État! Sans informer les salariés! La Croix-Rouge française stipule que le CMCK subit un déficit structurel qui menace l'offre de santé indispensable sur la région et qui pèse sur le reste de ses activités. Comment expliquer alors que le groupe Rainbow Santé, groupe privé à but lucratif, soit intéressé par le rachat de l'établissement structurellement déficitaire et comment peut-il envisager de faire des bénéfices avec cet établissement ? Est-ce au prix de suppression de certains soins ou un accès sélectif à ces soins ? »
« UNE OPÉRATION OPAQUE »
Les dirigeants de Rainbow Santé ont pu livrer quelques éléments de leur stratégie jeudi, lors d'une réunion dans le bureau de François Ringuet. Le lendemain, le maire a estimé que cet entretien peut augurer un avenir plus serein pour l'avenir de la ville de Kourou. À cette rencontre participaient également des représentants de la Semag, la Société d'économie mixte d'aménagement de la Guadeloupe, qui est à la fois aménageur, constructeur, bailleur social et gestionnaire de sites touristiques.
Son prédécesseur Jean-Étienne Antoine, ne partage pas son assurance. Pour le candidat aux législatives, cette vente est « une opération opaque dans ses modalités et ses objectifs à la fois sociaux et médicaux » . Il dénonce une « bipolarisation des structures hospitalières entre l'Ouest et l'Île de Cayenne » .
3
VOS COMMENTAIRES
  • Ubu - 13.03.2017
    On devrait plutôt s'interroger sur les causes qui ont mené à ce qu'une institution aussi vénérable et aussi sérieuse que la Croix-Rouge décide de jeter l'éponge à Kourou.
    On remarque toutefois un point commun à tous les problèmes que traversent les établissement de santé de Guyane. Il tient en 3 lettres : UTG.
  • skol973 - 13.03.2017
    Ce repreneur vient récupérer des subventions et dans 4 ou 5 ans, il partira les poches pleines. Les cliniques aux Antilles ont de gros problèmes et licencient du personnel. Le personnel du cet Ets vont perdre tous les avantages et faudrait s'attendre à des licenciements. Pauvre ville spatiale dont tous les mois des fusées partent.
  • alfredo - 13.03.2017
    Absence de culture sociale
    Assurément on voit là, toute l'absence de culture sociale du maire de Kourou, fermant soi-disant la mairie il y a quelques semaines en solidarité avec le personnel, et aujourd'hui sans transition, relai institutionnel des promoteurs du projet. Voilà un élu qui en vérité fait exactement ce que les groupes de pression lui demandent de faire. Cela porte un nom mais surtout doit être sanctionné avec la plus grande sévérité par les électeurs.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION