ACTUALITé - ÉDUCATION / SANTé / ENVIRONNEMENT

CAYENNE - Vers une poursuite du mouvement dans les établissements scolaires ?

franceguyane.fr 06.02.2018
Marie GUITTON

2RÉAGIR

Vers une poursuite du mouvement dans les établissements scolaires ?
Des centaines de personnels de l'Education se sont réunis devant le Rectorat ce mardi -Marie GUITTON

La vague de mécontentement continue de déferler dans les écoles, les collèges et les lycées de Guyane. Une mobilisation était organisée devant le Rectorat ce mardi matin.

Alors que des rassemblements étaient organisés à Kourou et Saint-Laurent ce mardi matin, des centaines de professionnels de l'Education, de parents d'élèves et de lycéens de l'Île-de-Cayenne et de Sinnamary se sont mobilisés devant le rectorat. Pour améliorer l'encadrement des élèves dans les établissements, des annonces de créations supplémentaires de CUI (contrat unique d'insertion) ont fuité de la réunion organisée à l'intérieur du bâtiment. Mais les manifestants attendaient des moyens matériels et humains plus pérennes, afin d'assurer la réussite des élèves et leur sécurité dans et aux abords des écoles. Ils réfléchissaient, en fin de matinée, à une éventuelle poursuite du mouvement demain.
PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE EDITION DU 7 FEVRIER
2
VOS COMMENTAIRES
  • skol973 - 08.02.2018
    Il faudrait résoudre le problème de la mutualisation qui est défaillante. Est ce normal, les CUI attendent plus de 4 mois pour prendre leurs postes. Les prises en charge datent du 11 décembre 17 et la majorité des CUI ne sont pas en poste. Le problème ne vient pas, ni du pôle emploi, ni de l ASP mais bien de cette mutualisation, Mr le recteur.
  • MartinEden - 06.02.2018
    Quel rapport entre CUI et l'insécurité ?
    Face à l'insécurité, embaucher des personnes en CUI, 650e/mois et le plus souvent sans diplôme et aucune formation, pour prendre un coup de couteau ou une balle...
    HAaaaa je comprends ! Une lutte contre le décrochage scolaire assez "originale".
    Un ancien décrocheur scolaire devient CUI, il intervient dans une bagarre et meurt à la sortie d'un établissement.
    La boucle est bouclée.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION