ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

CCOG : les tractations pour la présidence vont bon train

France-Guyane 06.10.2018
Bernard DORDONNE

0RÉAGIR

CCOG : les tractations pour la présidence vont bon train
Sophie Charles, en discussion avec Chris Chaumet et Bernard Brieu, le jour de l'élection du maire (BD)

Lundi à 9 heures, en salle des délibérations de la mairie de Saint-Laurent du Maroni, les 31 élus de la communauté de communes de l'Ouest guyanais (CCOG) sont appelés aux urnes pour élire leur nouveau président.

C'est l'incarcération de Léon Bertrand, l'ancien maire de Saint-Laurent et ancien président de la CCOG, qui a entraîné de nouvelle élection pour les élus des huit communes de la communauté. Pour l'heure, trois candidats sont dans les starking blocks. Deux ont fait officiellement acte de candidature : Sophie Charles, maire de la capitale de l'Ouest qui a succédé à Léon Bertrand après ses ennuis judiciaires, et Chris Chaumet, leader de l'opposition au conseil municipal de Saint-Laurent. Le nom d'un troisième candidat est chuchoté par plusieurs élus : il s'agit de Bernard Brieu, l'actuel premier vice-président de la CCOG.
LES MAIRES DISCRETS SUR LEUR CHOIX
Pour l'heure, aucun maire ne se prononce sur son choix. Selon une source, des tractations se sont déroulées toute cette semaine et des réunions devraient aussi se tenir dimanche soir entre les maires et les différents candidats.
Lundi vers 10 heures, on connaîtra le nom du nouveau président de la CCOG. Soit la politique mise en place par Léon Bertrand va se poursuivre jusqu'en 2020, année des prochaines élections municipales, soit certains élus décident de donner un coup de pied dans la fourmilière et de mettre un conseiller municipal à la présidence de la CCOG.
REPÈRES
- La communauté de communes de l'Ouest guyanais (CCOG) est un regroupement de huit communes : Apatou, Awala-Yalimapo, Grand-Santi, Mana, Maripa-Soula, Papaïchton, Saint-Laurent du Maroni et Saül, où siègent 31 élus.
 
- Au 1er janvier 2016, la population de la CCOG était de 83 421 habitants (source : Insee).
 
- La superficie du territoire est de 40 945 km2.
 
- Deux objectifs : la gestion commune de certains services publics locaux ou la réalisation d'équipements locaux, de manière à répartir les coûts et profiter d'économies d'échelle ; la conduite collective de projet de développement et d'aménagement sur l'ensemble de son territoire en favorisant la solidarité intercommunale.
 
- Quatre grands blocs de compétences : l'aménagement du territoire, en particulier l'électrification rural, le développement économique, la gestion et le traitement des ordures ménagères et la gestion du port fluvial de l'Ouest guyanais.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION