ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

CAYENNE - Descente au squat Bambou : un braqueur interpellé

France-Guyane 16.03.2017
Bernard DORDONNE

1RÉAGIR

Descente au squat Bambou : un braqueur interpellé
Le squat de Bambou à Baduel cible des policiers de la PJ (BD)

Dans le cadre de l'enquête sur les braquages commis depuis fin janvier, une vaste opération de police a été organisée, hier matin, par les enquêteurs de la police judiciaire, dans le squat Bambou, route de Baduel à Cayenne.

Hier matin, des fonctionnaires de la police judiciaire et de la police aux frontières, avec le concours de la police nationale, ont effectué une descente dans le squat Bambou, situé route de Baduel à Cayenne. Au-delà des quatorze personnes en situation irrégulière interpellées, qui ont été emmenées au centre de rétention administratif de Matoury et qui font l'objet d'une reconduite à la frontière, l'objectif des agents étaient de mettre la main sur la bande de malfaiteurs responsables de plusieurs vols à main armée depuis la fin du mois de janvier à Cayenne. Un individu d'une vingtaine d'années, soupçonné d'avoir participé à ces braquages, a été interpellé au saut du lit à l'intérieur du squat. Deux Guyaniens visés par l'opération sont passés à travers les mailles du filet.
L'enquête a permis de démontrer que les auteurs des vols à main armée opèrent toujours à trois, sous différentes compositions. L'un des membres de cette bande est soupçonné du meurtre d'Hervé Tambour, au début du mois de février, à Eau-Lisette. Cet homicide a provoqué la révolte des habitants et la création du collectif des 500 Frères. La bande est également suspectée de la tentative de meurtre d'un policier, le 28 janvier près de la cité Pasteur à Baduel. Ce sont les indices récoltés lors de cette agression qui ont permis de faire avancer l'enquête. L'un des individus qui a participé à cette agression, reconnu par la victime, a été interpellé la semaine dernière.
Enfin, cette bande s'est également attaquée au gardien de la piscine et du stade de Baduel. Le 7 janvier, Vivian Lefèvre, entraîneur de foot, et Hector Porthos, responsable de la ligue de football dans l'Ouest guyanais, qui étaient sur le parking du stade, ont eux aussi été victimes des braqueurs de Baduel.
1
VOS COMMENTAIRES
  • Lokalman973 - 16.03.2017
    Les pires
    Les pires ont sais d'où ils viennent
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION