6RÉAGIR

ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

Dominique Mangal jugé pour homicide involontaire

M.G/P.R. franceguyane.fr 16.11.2017

Le patron de Somambru Dominique Mangal et l’un de ses chauffeurs sont jugés cet après-midi au tribunal de correctionnel pour la mort d’Hendy Demaison, 10 ans, un écolier de Cacao mort dans l’accident du minibus de l’entreprise qui le conduisait à l’école, le 14 février 2012. Le gérant encourt 5 ans de prison, et le chauffeur 7 ans.

Une quarantaine de personnes assistent actuellement au procès, qui a débuté à 14h30. « Nous sommes les familles de toutes les victimes, explique un père de famille devant la salle». Ses quatre enfants se trouvaient dans le bus accidenté. Cinq ans et demi plus tard, la tristesse se lit sur leurs visages. 13 enfants, entre 8 et 14 ans, ont été blessés dans l'accident. Un autre est mort. Il s'agit de Hendy Demaison, 10 ans.  Tous les écoliers étaient scolarisés à l’école Saint-Paul de Cacao.

« Pour moi, ils ont fauté », souffle leur père au sujet des deux prévenus, jugés aujourd’hui pour manquement manifeste à leurs obligations de prudence et de sécurité.

Le jour de l'accident, le nombre d’enfants transportés était supérieur à la limite autorisée. Le chauffeur est également suspecté de vitesse excessive. Le gérant de la société, Dominique Mangal, est aussi suspecté de n’avoir pas bien entretenu le mini-bus utilisé ce jour-là.

Le gérant encourt 5 ans de prison, et le chauffeur 7 ans.

PLUS DE DETAILS DANS NOTRE EDITION DE VENDREDI

6
VOS COMMENTAIRES
  • LiKiLiKi :-) - 17.11.2017
    On casse !
    On TUE !
    On PAYE !
  • jess - 17.11.2017
    quelle irresponsable ce chef d'entreprise
  • ECRIVAIN - 16.11.2017
    Comme les passeurs
    A en croire les dépositions, l'entreprise qui avait un contrat de "service publique" transportait des enfants avec la même idéologie que les passeurs qui transportent des clandestins sur les routes : véhicules mal entretenus, passagers en surcharge, excès de vitesse (comme pour semer la police), ...
    Le comble vient de l'avocat qui essaie de faire passer un vice de forme de procédure, comme le responsable qui essaie de maquiller un véhicule dangereux pour le passer au contrôle technique.
    On ne devrait pas jouer à ça lorsque la vie des enfants est en jeux, c'est pitoyable...
    Si Mangal n'avait pas les moyens financiers d'assumer sa mission de service public, rien ne lui interdisait de cesser cette activité: rien ne serait arrivé si il avait su jeter l'éponge avant cet homicide.
    A vouloir faire du fric quel qu'en soit le prix, à accepter de prendre des risques dans le transport d'enfants, on en arrive à cette situation qui aurait pu être évitée si les intervenants avaient un minimum de respect pour la vie humaine.
    On peut juste se demander si le conseil général, qui ne peut pas nier avoir eu connaissance des problèmes de somabru, avait une idée des risques pris, et alors quelle serait sa responsabilité dans cette histoire?
    A vouloir régler des accords et des contrats "entre amis", on ferme parfois les yeux sur l'essentiel et alors on joue parfois avec la vie des autres...
    Comment se fait il que l'entreprise somambru ait pu continuer cett mission ?
  • médiocrity - 16.11.2017
    Non assistance à personne en danger
    Je ne crois pas à l'homicide involontaire quand plusieurs fois Mr Mangal a été interpellé sur la conduite dangereuse et les excès de vitesse de son chauffeur par l'établissement scolaire dans les mois qui ont précédé l'accident. Il y a plutôt non assistance à personne en danger.
  • xxl - 16.11.2017
    À ne rien comprendre
    Je veux bien qui ait faute, je suis d'accord pour sanction, mais c'est un accident , POURQUOI punir des hommes qui travaillent ?
  • MONSIEUR GUYANE - 16.11.2017
    des hommes qui travaillent?
    Lorsque l'appat du gain fait que l'on "travaille" en jouant avec la vie des autres, surtout des enfants...
    Il n'y a plus de compassion possible !!!
    Si ce n'est qu'il était à la tête des "barrages"
    (((d'ou votre retenue à son égard ?))).
    Et les parents de l'enfant qui est mort,...
    que leur passe t'il par la tête après leur journée de "travail"?
    Que ressentent t'ils en ce moment lorsqu'ils découvrent l'ensemble des négligences qui ont entraîné la mort de leur fils???
    Pensent t'ils comme vous: "POURQUOI punir des hommes qui travaillent ?"...
    J'ai comme un doute...
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION