ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

FLASHES - Meurtre de la poste de Baduel : l'accusé jugé en son absence

France-Guyane 14.03.2017

2RÉAGIR

ASSISES. Les jurés de la cour d'assises de Guyane n'ont pas siégé, hier, au procès d'Ormonde Clarke, le principal accusé dans l'affaire du meurtre de Steeve Lupon, tué devant la poste de Baduel en juin 2010. L'accusé ne s'est pas présenté à l'audience. La cour a décidé de le juger en son absence. Une défection de l'accusé qui a mis en colère son avocat. « Quand j'ai vu qu'il n'était pas là, je suis allé chez lui et même chez sa copine, mais il n'était pas là » , a raconté Me Émile Tshefu, qui devait assurer la défense de l'accusé avec Me Jacques-Olivier Duboisset. L'accusé n'étant pas présent, Me Tshefu a demandé au second avocat de le substituer. Ce procès, qui devait durer quatre jours, se tiendra sur deux jours. Le verdict sera connu aujourd'hui en fin d'après-midi.
Les parents de la victime, même sans l'accusé, sont présents sur le banc de la partie civile avec leur avocat, Me José Lama. Sur les cinq témoins convoqués à l'audience, un seul s'est présenté à la barre.
Hier, en plus de l'audition de ce témoin qui a appelé les pompiers le jour des faits, la cour a entendu l'expert psychologue en visioconférence et le médecin légiste présent au tribunal. L'audition du policier directeur d'enquête, qui a raconté les faits pendant plus de deux heures, a permis d'y voir plus clair sur ce qui s'est passé, en juin 2010 devant le distributeur de la poste de Baduel. Les plaidoiries des avocats et le réquisitoire de l'avocate générale auront lieu aujourd'hui.
2
VOS COMMENTAIRES
  • Lokalman973 - 20.03.2017
    Pays voisins
    Je pense qu'il serait important de chercher dans les pays alentours car ce genre d individu se met au vert quelques temps et reviendra forcément en Guyane il fait bon vivre les prestations familliale son bizness etc...
  • mica - 14.03.2017
    La seule prière
    attendre qu'il se fasse aligner comme celui qui était impliqué dans le meurtre du jeune Roger et de l'ancienne Miss Kourou.Très décevant le système judiciaire faute de témoins ceux qui sèment la terreur sont en liberté,les parents des victimes vivent avec leur douleur.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION