ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

Mirza : le bras de fer continue

France-Guyane 01.12.2018
Samir MATHIEU

1RÉAGIR

Mirza : le bras de fer continue
Enseignants, parents d'élèves et Trop Violàns restaient mobilisés, hier après-midi devant l'entrée de l'école maternelle (SM)

Le conflit se poursuit à l'école maternelle Mirza à Cayenne. Hier, l'établissement est resté fermé. Une rencontre a eu lieu entre enseignants, parents d'élèves, rectorat et municipalité à la mairie. Aucun accord n'a été trouvé.

Dialogue de sourds, hier matin, dans la salle des délibérations de l'hôtel de ville de Cayenne. Le directeur de cabinet de la maire de Cayenne, Jean-Philippe Dolor, avait réuni autour de la table les enseignants en grève, les parents d'élèves en colère et le directeur de cabinet du recteur d'académie, Félix William. La réunion a duré près de trois heures.
Les différents interlocuteurs ont rappelé leurs positions. Le directeur de cabinet du recteur estime que le rectorat a répondu aux attentes, notamment sur la question du remplacement de la directrice qui était en place. Il a rappelé qu'un recrutement était en cours pour installer une nouvelle direction. Il a refusé en revanche de mêler au dossier Mirza les cas de d'Orlane Antoinette et de Renaud Servais, dont les enseignants font un préalable à la sortie de crise. Félix William a déclaré à l'issue du rendez-vous « attendre le retour de cette réunion. On a abordé tous les sujets. C'était une réunion constructive » .
Évidemment, cet avis n'était pas partagé par les enseignants et les parents d'élèves, qui ont rappelé au représentant du recteur la situation de l'école et se sont inquiétés de l'absence de direction fonctionnelle dès le début de la semaine. Ils ont refusé les propositions faites par la mairie de procéder à des aménagements d'horaires pour accélérer les travaux.
« LA DISCUSSION N'A PAS AVANCÉ »
Un constat que déplore Jean-Philippe Dolor : « La discussion n'a pas avancé. Pourtant nous avons fait des propositions réalistes qui se heurtent à des paramètres légaux, notamment sur la question des marchés publics. » Sur le problème du sable, au coeur du conflit en termes d'hygiène et de sécurité, puisque des chiens et chats viennent quotidiennement y faire leurs besoins, la mairie a expliqué qu'elle ne pouvait pas l'enlever pour l'instant, car les tessons de bouteilles qu'il recouvre se révèleraient encore plus dangereux.
Olivier Goudet, leader de Trop Violàns, s'est rendu sur place hier après-midi. Pour lui ,« il faut que les autorités : la mairie et le rectorat, fassent que les choses s'améliorent » . Pour lui, « il faut que les enfants aient des conditions d'accueil décentes » . Une nouvelle réunion aura lieu lundi à 17 heures à la mairie de Cayenne, avec les parents d'élèves appelés à participer nombreux. La maire de Cayenne, Marie-Laure Phinera-Horth, sera présente.
1
VOS COMMENTAIRES
  • Opportuniste 973 - 01.12.2018
    Interlocuteur incompétent
    La réunion capote, le représentant du rectorat ne serait il pas incompétent ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION