ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

Montsinéry : le manifestant des Deux-Flots dément les allégations de la Préfecture

franceguyane.fr 31.10.2017
P.R.

1RÉAGIR

Montsinéry : le manifestant des Deux-Flots dément les allégations de la Préfecture
Le président de l’association « Crique Deux-Flots » dément les allégations du préfet selon lesquelles la gendarmerie a usé de gaz lacrymogènes après que les manifestants aient jeté des pierres.

 

Frédéric Nedjari, interpellé lors de la manifestation des habitants de la crique Deux-Flots à Montsinéry-Tonnégrande dimanche, est sorti de garde à vue après 24 heures passées à la gendarmerie de Kourou. Il s’est également rendu au CMCK pour constater ses blessures causées selon lui par les forces de l’ordre. Il sera convoqué en février 2018 au tribunal correctionnel pour entrave à la circulation et rébellion et passera devant un juge unique.

Le président de l’association « Crique Deux-Flots » dément les allégations du préfet selon lesquelles la gendarmerie a usé de gaz lacrymogènes après que les manifestants aient jeté des pierres. « Les vidéos qui tournent sur les réseaux sociaux prouvent le contraire », déclare Frédéric Nedjari, qui précise aussi que le préfet et le maire de Montsinéry-Tonnégrande avaient été tenus au courant de la manifestation quinze jours avant par voie de courrier.

Pour Maurice Chow-Chine, avocat de Frédéric Nedjari, les gendarmes mobiles ont eu une "réaction disproportionnée" : "Les autorités savent jouer les gros bras devant des familles mais se couchent devant ceux qui ferment des administrations sans que rien ne leur arrivent", nous a répondu l'avocat.

« C’est pour nous protéger que le peuple a demandé plus de gendarmes en mars-avril 2017, pas pour nous opprimer », lâche Frédéric Nedjari, précisant que le commandant de la gendarmerie Patrick Valentini était sur place "en tenue civile" et qu'il a donné l'ordre à ses hommes d'user de gaz lacrymogènes. 

Le 28 juin 2016, l’association avait déjà bloqué la route nationale et avait obtenu audience auprès du maire Patrick Lecante. Depuis, la mairie de Montsinéry-Tonnégrande a obtenu une dotation exceptionnelle rurale de 15 000 euros pour refaire la piste des Deux-Flots. Ce qui a été fait à 80 % fin juillet dernier. La deuxième piste est privée. Les habitants réclament toujours l'eau et l'électricité, rappelant que l'État leur a vendu les 173 parcelles et s'est "désengagé du reste". Une réunion sur le sujet se tiendra dans quelques jours.

1
VOS COMMENTAIRES
  • jess - 31.10.2017
    l'état a empoché l'argent pour le RSA
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION