ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

Pas encore de finale pour les sprinteurs

France-Guyane 08.08.2018
Clément BILLARDELLO

0RÉAGIR

Lors de la deuxième journée des championnats d'Europe d'athlétisme à Berlin, les sprinteurs guyanais, Marvin René et Amuary Golitin n'ont pas atteint leurs objectifs. La lanceuse de javelot Alexie Alaïs joue sa qualification aujourd'hui.

À Berlin, le Cayennais de 23 ans Marvin René ne s'est pas qualifié pour les demi-finales du 100 mètres. Il est arrivé troisième de sa série en 10 secondes 47, pénalisé par un mauvais départ. Le sprinteur aura l'occasion d'obtenir une médaille sur le relais 4x100m. Après avoir brillé sur les pistes de Rémire-Montjoly et de Kourou en 2015, Marvin René était devenu vice-champion d'Europe dans cette catégorie en 10 secondes 18, en 2016, à Amsterdam (Pays-Bas). Il s'entraîne au SCO Sainte-Marguerite à Marseille (Bouches-du-Rhône).
De son côté, Amaury Golitin, 21 ans, est arrivé à la huitième place de la demi-finale en 10 secondes 55. Il avait été directement qualifié pour ce tour grâce à sa victoire sur le 100 mètres des championnats méditerranéens espoirs. Il avait réalisé un chrono de 10 secondes 07, réalisant ainsi un nouveau record personnel. Amaury Golitin avait effectué le même temps aux championnats de France à Albi (Tarn), en juillet. En 2015, il avait obtenu la médaille de bronze lors des championnats d'Europe junior. Le sprinteur est inscrit dans le club de l'EC Orléans (Loiret).
La Kouroucienne Alexie Alaïs participe aujourd'hui aux qualifications du lancer du javelot. L'athlète de 23 ans est devenue championne de France pour la première fois en juillet. Cette performance a été mesurée à 59,54 mètres. Une semaine plus tard, Alexie Alais est arrivée à la cinquième place, avec 53,36 mètres, lors de la coupe du monde à Londres (Royaume-Uni).
Ces 24e championnats européens se déroulent jusqu'au 12 août, en parallèle de championnats d'Europe multisports en Écosse, qui ont commencé le 2 août.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION