ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

Rebondissement dans l'affaire London

franceguyane.fr 09.06.2018
P.R.

9RÉAGIR

Rebondissement dans l'affaire London
La rue Ernest-Prévot a été bloquée à la circulation après le drame.

Le garçon de 17 ans arrêté ce dimanche pour l'assassinat de Sébastien London a été mis hors de cause par les témoins de l'assassinat, a annoncé le procureur de la République dans la soirée. Il a été mis fin à sa garde à vue. Il était désigné sur les réseaux sociaux comme le meurtrier de l'agent de la police municipal abattu samedi après-midi au Village chinois. L'enquête se poursuit.

Retour au point de départ, dans l'enquête sur le meurtre de Sébastien London, l'agent de police municipale abattu samedi en début d'après-midi au Village chinois, à Cayenne. Le garçon de 17 ans arrêté ce dimanche a été mis hors de cause par les témoins de l'assassinat, a annoncé le procureur de la République dans la soirée. Il a été mis fin à sa garde à vue.

La photo de l'adolescent avait très vite circulé sur les réseaux sociaux avec des messages le désignant comme le meurtrier. Il a été arrêté ce dimanche, à 4h30, alors qu'il se trouvait dans une fête d'anniversaire, à la cité Thémire, à Cayenne. Il a été interrogé toute la journée dans les locaux de la police judiciaire, avant d'être finalement mis hors de cause par les témoins.

Il résulte des premiers éléments recueillis sur les lieux que Sébastien London, hors service et en civil au moment des faits, a été déposée à son domicile, rue Ernest-Prévot, par des amis samedi en début d'après-midi. Deux personnes sont arrivées sur un scooter et ont fait feu en sa direction, le blessant par un tir l'ayant atteint au ventre.

Rapidement prise en charge par les secours, la victime est décédée à l’hôpital de Cayenne vers 17h. Le second passager du scooter est toujours recherché.
La victime était quelqu'un de "calme et gentil"

Sebastien London, la victime, était âgée de 24 ans et habitait le quartier. Il avait intégré la surveillance des voies publiques en 2015. France-Guyane l'avait alors interrogé (lire ici). "Mes parents m'ont toujours dit de devenir policier ou gendarme, nous livrait-t-il alors. Moi, je voulais travailler dans l'électricité. Mais quand les recrutements se sont ouverts, j'ai postulé. Ce qui me plaît, c'est d'aider les gens, notamment les personnes âgées en difficulté. Dans mon quartier, certains m'ont déjà interpellé « Babylone... » , mais je poursuis mon chemin." Sebastien London était décrit par ses collègues comme quelqu'un de calme et gentil.

Ce meurtre est le 6ème de l’année. Quarante-deux meurtres ont été déplorés en 2016 et 23 en 2017.

(Plus de détails dans notre édition de ce lundi)

9
VOS COMMENTAIRES
  • mica - 10.06.2018
    Une fête?
    Si je comprends bien le présumé va fêter son exploit le soir même,c'est un incident mineur exécuter un autre homme,ben quoi? C'est à la mode,le conducteur du scooter? Attendons la suite.
  • Féfé973 - 11.06.2018
    Effectivement, il vaut mieux attendre la suite que de réagir à chaud car le présumé coupable était innocent
  • Fanou97351 - 10.06.2018
    Couly
    Moi je dis que c'est un meurtrier il passera à la chaissé électrique ? et je fait pas la faire a la loi française
  • C Koi çà? - 10.06.2018
    Triste
    Encore une famille dans la peine à cause des armes et cette fois-ci celle d'un jeune policier. Où vas-tu chère Guyane......?
  • joko973 - 10.06.2018
    Ce n'est pas un meurtre mais une exécution. Dans un environnement ultra violent, le manque de fermeté de la justice passe pour de la faiblesse. Un agent de sécurité vaut moins qu'un préfet ?
  • mica - 10.06.2018
    Pauvre garçon!
    J'espère que le tireur doublé de lâcheté sera arrêté,il vivait dans un quartier difficile,mais je suis certaine que le tireur vit ailleurs comme tous ceux qui viennent vendre leur saloperie,régler leurs comptes dans le quartier.J'attends beaucoup des autorités judiciaires et des amis qui feront tout pour retrouver son assassin.Sébastien enfant du quartier,nous pensons à toi,à ta famille les associations de la Crique ont perdu un ami,un frère.
  • Féfé973 - 10.06.2018
    ce n'est pas un policier mais un ASVP de la ville de Cayenne, ce qui signifie agent de surveillance de voie publique. Ca ne remet pas en cause le caractère dramatique des faits mais le titre de l'article est erroné !
  • den97300 - 10.06.2018
    Des lois qui ne sont pas adaptées à la Guyane
    Un jeune nous quitte. Un jeune qui gagnait sa vie honnêtement. Il a été abattu. On ne sait pas encore le pourquoi mais on connaît le comment. Tous le monde le dit : les Lois ne sont pas adaptés. On veut des policiers, toujours plus de policiers. Mais ces mêmes policiers se font tirés dessus même lorsqu'ils ne sont pas en service. Être flic 24h/24 c'est dans les films ça. On a tous une vie après le boulot. On a tous une famille et des activités. Dormir avec le pistolet sous l'oreiller c'est dans les films ça. ON PEUT TOUS ÊTRE VICTIME. Alors franchement, c'est triste et révoltant. Mais à défaut d'être défaitiste, que se passera t il après ? Une genre, un discours, une marche? Et ensuite ? Toutes mes condoléances à la famille de ce jeune et à la famille de la police. C'est un métier difficile à tous les échelons. Courage à eux et a la famille endeuillée
  • philippepeltier - 10.06.2018
    JE SUIS D'ACCORD AVEC TOI, si la police et les gendarmes même l'armée ne nous protêge pas, ben moi je me défendrais par tout les moyens ma famille....
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION