ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

CAYENNE - Règlement de comptes mortel à Eau-Lisette

France-Guyane 13.03.2017
P.R.

2RÉAGIR

Règlement de comptes mortel à Eau-Lisette
C'est devant le numéro 44 de la rue des Toucans, un débit de boissons illégal, qu'aurait eu lieu l'échange de coups de feux (PR)

Un nouveau meurtre par balle est à déplorer dans le quartier cayennais, un mois après celui d'Hervé Tambour qui avait provoqué la première marche des 500 Frères contre la délinquance.

C'est d'Eau-Lisette, ce quartier périphérique du centre-ville cayennais, qu'est parti le mouvement des 500 Frères contre la délinquance. Le 11 février, Hervé Tambour, 30 ans, a été tué de deux balles devant la laverie d'Eau-Lisette, lors d'un braquage qui avait mal tourné. Pour les membres des 500 Frères, c'était le mort de trop. Depuis, les militants enchaînent les réunions de travail et les rencontres avec les décideurs du département (lire ici). Un nouveau fait divers est aujourd'hui à mettre dans la balance. Samedi soir, les forces de l'ordre effectuent une opération de contrôle à Eau-Lisette. Elles y restent entre 19 heures et 20 heures, contrôlent 19 voitures et 31 personnes, ainsi que le bar du n° 44 de la rue des Toucans. Un débit de boissons illégal qui a déjà fait l'objet d'une fermeture administrative.
C'est devant ce bar qu'un règlement de compte mortel aura lieu plus tard dans la soirée. Vers 23 heures, soit à peine trois heures après le passage de la police, le gérant du bar est blessé à la carotide par arme à feu. Inconscient, il est évacué au centre hospitalier Andrée-Rosemon. Il est depuis sorti de réanimation et ses jours ne semblent pas être en danger.
Peu après 23 heures, Eubert Thomas, un homme de 37 ans, se présente de lui-même aux urgences, lui aussi blessé par balle. Il décédera quelques instants plus tard à l'hôpital. Il semble qu'il soit l'auteur du coup de feu sur le gérant du bar. Les deux victimes sont de nationalité guyanienne. Une enquête est ouverte.
2
VOS COMMENTAIRES
  • kiki973 - 13.03.2017
    bravo
    Les pouilleux s'en-tretuent
  • rienaciré - 15.03.2017
    c'est dure quand on est né avec 1 père ou 1 mère qui n'a pas d'argent, qui sait pas bien lire ou écrire on est tout de suite pouilleux , et pourquoi ceux qui ne sont pas pouilleux arrive à voler l'argent des contribuables?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION