4RÉAGIR

ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

Un accident crée un embouteillage monstre

P.R./R.N.G franceguyane.fr 26.06.2018

Ce matin, vers 11 h 30 un accident s’est produit sur le pont du Larivot à Matoury. La remorque d'une voiture est venue percuter un autre véhicule. La conductrice de ce dernier était incarcérée dans sa voiture. Les secours ont dû bloqué la circulation le temps de la libérer. Une manœuvre qui a causé un embouteillage énorme sur plusieurs kilomètres, durant plus de deux heures. La circulation a repris normalement vers 13 h 30.

Plus de détails dans notre prochaine édition

4
VOS COMMENTAIRES
  • mica - 28.06.2018
    Surprise!
    J'ai regardé les images de cet accident sans savoir qu'il s'agissait d'un membre de ma famille.La conductrice,sa maman et à l'arrière ses deux enfants.La plus jeune a été choquée mais pas de blessure (elle était assise dans sa chaise)la plus âgée,la maman et la grand-mère ont eu des blessures intérieures détectées grâce au scanner.L'aînée des filles est toujours en observation au Char,la maman et la grand-mère ont quitté l'hôpital mais ne sont pas guéries pour autant.Si cette famille était sur une pente je n'ose imaginer la suite.Nous espérons tous qu'il n'y aura pas de complications.
  • Matouryman - 27.06.2018
    Pourquoi il n'avait pas mis la chaine sur l'attelage c'est obligatoire il n'aurait pas perdu la remorque de 700kg
  • Ergo sum - 26.06.2018
    Tranquille ! Bientôt le téléphérique Cayenne-Macouria made in CTG...
    téléphérique dans un pays plat...
    Mais qu'est-ce qu'on rigole !
  • aucun - 26.06.2018
    restoroute
    loin du drame de la route (qui continue quotidiennement de mutiler et de tuer sans que personne ne souhaite pourtant prendre de vraie mesure) ces situations illustrent le manque cruel de routes alternatives et d'aires d'arrêt en Guyane. je pense qu'aucune des personnes bloquées pendant 2 heures derrière leur volant n'était particulièrement masochiste, et si elle avait pu patienter tranquille à une terrasse de café elle l'aurait fait. mais sur la route Cayenne Kourou, sur certaines portion il n'y a même pas un bas côté où s'arrêter !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION