ACTUALITé - FAITS DIVERS / JUSTICE

JUSTICE - Un des tireurs présumés de la fusillade au PSG finalement placé en détention provisoire

franceguyane.fr 22.05.2018
G.R.

3RÉAGIR

Un des tireurs présumés de la fusillade au PSG finalement placé en détention provisoire
L'appel du parquet de Cayenne a été suivi par la chambre d'instruction qui a finalement décidé de placer en détention provisoire un des tireurs présumés de la fusillade du 10 mai. (photo d'archives)

La remise en liberté d'un des tireurs présumés de la fusillade du 10 mai au local du Parti socialiste guyanais (PSG) avait fait couler de l'encre. En appel ce matin, la décision du juge des libertés et de la détention a été infirmée et l'homme, âgé de 29 ans, a été menotté et placé en détention provisoire à la suite de l'audience.

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Cayenne, qui instruit les demandes de remise en liberté ou de détention provisoire, a rendu son verdict ce matin. L'homme de 29 ans, suspecté d'être un des tireurs de la fusillade survenue au local du Parti socialiste guyanais, et qui avait été placé sous contrôle judiciaire après avoir été entendu par un juge d'instruction, est finalement en détention.

Le parquet de Cayenne avait fait appel de la remise en liberté sous contrôle judiciaire prononcée par le juge des libertés et de la détention. Cette décision a donc été réétudiée ce matin par la chambre d'instruction qui a décidé de placer en détention provisoire le tireur présumé, le temps de l'enquête. Arrivé libre au tribunal, il a été menotté à l'issue de l'audience et est parti en direction du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly.

Âgé de 29 ans, l'homme est déjà connu défavorablement pour des vols aggravés et est suspecté d'avoir ouvert le feu sur la foule, le 10 mai, au local du Parti socialiste guyanais, alors que 300 personnes participaient à une soirée de collecte de fonds au profit d'un voyage scolaire de l'école de gestion. Huit personnes avaient été blessées dans la fusillade qui aurait éclaté à la suite d'un vol de chaîne en or et d'une escalade entre jeunes de quartiers rivaux.
3
VOS COMMENTAIRES
  • den97300 - 22.05.2018
    Il était temps !!!!
    Présomption d'innocence est de mise je le sais et je le comprends. Cependant. L'incarcération de ce jeune homme est une chose que comprend la population. Il le fallait pour que nous nous sentions tous en sécurité. Quel message est donc adressé à ces jeunes délinquants, ces jeunes voyous, ces jeunes sans repères, si ce jeune là était encore en liberté ? Ils comprendront tous que la justice doit être appliqué, et être appliqué pour tous. L'enquête déterminera sa culpabilité, mais pour l'instant, il est incarcéré, c'est une bonne chose, pour lui, et pour les victimes. Les victimes malheureuses comprennent son incarcération et les familles aussi.
  • ECRIVAIN - 22.05.2018
    Enfin !
    Mieux vaut tard que jamais
  • mica - 22.05.2018
    Enfin !
    Mais,pour combien de temps,à l'extérieur d'autres ont déjà pris la place de ce délinquant.Aujourd'hui être délinquant c'est une profession glorieuse,l'excuse du chômage belle blague!Autrefois il n'y avait pas de soutien,de mission,de formation mais les gens se contentaient de peu.Parmi les braqueurs on retrouve parfois des salariés ou des jeunes à qui les parents ont tout donné mais ils veulent d'avantage. Enfin j'envie les pays où les gens peuvent porter des objets de valeur,circuler librement à n'importe quelle heure de la nuit sans crainte.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION