ACTUALITé - POLITIQUE

GUYANE - Congrès des élus : Lénaïck Adam explique les raisons de son absence mardi

franceguyane.fr 23.11.2018
Bernard DORDONNE & Samir MATHIEU

1RÉAGIR

Congrès des élus : Lénaïck Adam explique les raisons de son absence mardi
« Les élus ont aussi un travail à faire, il faut changer de comportement pour retrouver cette relation particulière avec le peuple » , explique Lénaïck Adam, qui brigue samedi le poste de député de la seconde circonscription de Guyane (photo d'archives)

Lénaïck Adam, le député de la deuxième circonsciption de Guyane, ne sera pas présent mardi au Congrès des élus, qui se tient à la CTG à Cayenne. En effet, le député LREM sera à l'Assemblée nationale où défendra ce jour-là son amendement au projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2019. Il veut obtenir des compensasions pour les entreprises guyanaises. Explications.

Le député de la deuxième circonscription Lénaïck Adam explique pourquoi il ne sera pas présent mardi au Congrès des élus à Cayenne. L'élu de La République en Marche sera à l'Assemblée nationale. Il défendra un amendement qu'il a déposé dans le projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2019. Lénaïck Adam poursuit ainsi le travail engagé, avec succès par les sénateurs Antoine Karam et Georges Patient, pour défendre l'économie guyanaise. Le jeune député de la majorité veut obtenir des compensations financières pour les entreprises guyanaises en contrepartie de la suppression du CICE. Lénaïck Adam explique en détail la situation : son absence au Congrès et son ambition à l'Assemblée.

Lénaïck Adam : "Pourquoi j'ai décider de rester à Paris mardi"

"J’ai décidé de rester à Paris pour défendre les intérêts suprêmes de la Guyane, notamment des entreprises guyanaises. En effet, le projet de loi de finances de la sécurité sociale revient à l’Assemblée Nationale en seconde lecture.

Etant le seul parlementaire présent à ce moment-là, je me dois de poursuivre un travail législatif en cohérence avec celui de mes collègues sénateurs PATIENT et KARAM. En effet, mon amendement complète le leur et demande à ce que les entreprises guyanaises se voient compenser la suppression du CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi).

Depuis hier, je suis en étroite relation avec l’Elysée, Matignon et le Ministère des Outre Mer afin d’ajuster au mieux la réforme pour que les entreprises guyanaises ne soient pas lésées sur le coût du travail.

Par conséquent, je ne serai pas présent au congrès des élus qui se tiendra le mardi 27 novembre. Je souhaite que cette réunion des élus de Guyane se déroule sous les meilleurs auspices et que chaque élu soit conscient de ses responsabilités face à l’histoire. Il est indispensable que soient mises de côté les démarches électoralistes, populistes qui ne sont que des invitations au rétrécissement de l’esprit."
DOSSIER COMPLET SUR LE CONGRES DANS VOTRE EDITION DE SAMEDI

1
VOS COMMENTAIRES
  • zizoupila - 28.11.2018
    il parait qu'il était à Saint Denis et Barbès, Pigalle,boulevard des Marechaux...
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION