ACTUALITé - POLITIQUE

POLITIQUE - Gabriel Serville lance son mouvement politique Péyi-Guyane

franceguyane.fr 20.10.2018
G.R.

5RÉAGIR

Gabriel Serville lance son mouvement politique Péyi-Guyane
Le député Gabriel Serville, entouré de gauche à droite de Mylène Mathieu (infirmière), William Wang (président d'association) et Denis Duprat (ancien proviseur), les orateurs de cette soirée de lancement -G.R.

Vendredi soir, devant environ 200 personnes réunies dans l'auditorium de la Chambre de commerce et d'industrie de la Guyane, le député Gabriel Serville a inauguré son nouveau mouvement politique : Péyi-Guyane. 

Durant plus de deux heures vendredi soir, Gabriel Serville et ses soutiens ont présenté à environ 200 spectateurs les raisons qui les ont poussé à créer un nouveau mouvement politique en Guyane. Le député a été précédé à la tribune par quatre orateurs, tous issus de la société civile. Les thématiques de la santé, de l’éducation, du foncier ou de l’enclavement ont été tour à tour abordées.

Sans faire de promesses ou l’étalage d’un catalogue de mesures, Gabriel Serville a insisté sur sa volonté de créer un mouvement co-constructif, qui associe les adhérents à la définition du projet politique. L’ancien maire de Matoury a promis de se « rendre prochainement dans toutes les communes du département » afin d’échanger avec les Guyanais et de fonder « ensemble » un programme.

L’élu, qui a insisté sur la nature de Péyi-Guyane, « un mouvement politique et pas un parti politique », souhaite rassembler large pour créer un rapport de force avec Paris. « Je suis prêt à relever la tête, mais j’ai besoin des Guyanais pour sauver la Guyane. Tout seul, je n’y arriverai pas », a-t-il lâché au terme d’un discours de 45 minutes, écouté attentivement par l'auditoire. Gabriel Serville souhaite organiser un événement de ce genre par mois pour faire vivre son mouvement.
Plus de détails dans notre prochaine édition.
5
VOS COMMENTAIRES
  • skol973 - 21.10.2018
    Les électeurs ne se trouvent plus car il y a trop de parties politiques. Ce député était au FDG, PSG, celui qui perd, pas celui qui gagne, et maintenant peyi Guyane. Il aurait fait le tour des parties politiques du pays, s il avait pris sa carte au MDESes et WALWARI.
  • Timalcayenne - 21.10.2018
    Rigolons
    Si l avenir de la guyane n etait pas si serieux nous pourrions en rire....
  • dtc97300 - 22.10.2018
    Alors rions à gorge déployée...lol
  • Paassy - 21.10.2018
    Lassant...
    Apparemment l'activité de député de Guyane, malgré les nombreux sujets brulants, laisse encore le temps à certains de faire leur campagne pour les élections à la CTG. Et vas-y que je te flatte les bas instincts populistes tout en faisant propre sur soi.
    Je ne supporte plus les opportunistes qui prennent la crédulité de certains Guyanais comme seul ascenseur vers le pouvoir, avec la complicité de petits réseaux de notables qui se prennent à eux seuls pour les gouverneurs néo-coloniaux de la Guyane.
  • delice - 21.10.2018
    undefined
    Du grand nimporte quoi ! Ce n'est pas de ça dont la Guyane a besoin.. ce Mr est passé par tous les parti politique de Guyane pour les utiliser et les user. A roun soucè...il use et abuse des gens.. mais lapopulation pa couyon... PA BLYÉ TO CARTON ROUGE 2017
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION