ACTUALITé - POLITIQUE

Les Brésiliens aux urnes dimanche à Cayenne

France-Guyane 05.10.2018
Angélique GROS

0RÉAGIR

Les Brésiliens aux urnes dimanche à Cayenne

Dimanche, les quelque 3 500 électeurs brésiliens résidant en Guyane sont appelés à se prononcer pour élire leur nouveau président. Après les scandales de corruption et l'incarcération de Lula, cette élection voit la gauche affronter l'extrême droite.

Dimanche, un peu plus de 3 500 électeurs brésiliens résidant en Guyane devront choisir leur nouveau président. Pour cela, ils pourront se rendre dans un des cinq bureaux de vote ouverts pour ce premier tour, entre 8 heures et 17 heures dans l'enceinte de l'hôtel cayennais Mercure Amazonia. Bien qu'un consulat soit installé à Saint-Georges de l'Oyapock, les électeurs brésiliens de la zone sont invités à se rendre à Oiapoque. S'il s'agit des seules élections où les Brésiliens installés à l'étranger peuvent participer, ce vote est un acte obligatoire et ne peut pas se faire par procuration (lire ci-dessous).
LE PARTI DE LULA FACE À L'EXTRÊME DROITE
Treize candidats sont en lice pour le premier tour dont Marina Silva, la candidate écologiste, et Ciro Gomes, tous deux ministres du gouvernement de Lula. Geraldo Alckmin, candidat du PSDB (centre-droit) ex-gouverneur de Sao Paulo plusieurs fois candidat, est également du scrutin. Les deux favoris sont pour l'instant le très controversé candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro, et le protégé de Lula Fernando Haddad. Le deuxième tour, s'il est nécessaire, aura lieu le dimanche 28 octobre.
Voter : une obligation
Les électeurs brésiliens qui ne se rendent pas aux urnes devront le justifier dans un délai de 60 jours par internet auprès du tribunal de Brasilia. Passé ce délai, ils seront soumis à une amende d'environ 6 reals (environ 1,80 euro). Si l'électeur ne se met pas à jour de ses obligations électorales, il ne peut pas par exemple contracté un prêt dans une banque publique, demander ou renouveler un passeport, etc.
ILS ONT DIT
Henrique Costa, entrepreneur : « Un fasciste »
« C'est une élection où le Parti des travailleurs (PT) est victime d'une élite insensée qui a fait un coup d'État. Le président Lula est en prison indûment et aurait été élu, même au premier tour. Le juge Sergio Moro continue de lancer des accusations contre le PT, pour amoindrir le candidat au bénéfice d'un fasciste, raciste, homophobe, misogyne, avec la connivence des élites judiciaires et brésiliennes. C'est le salut de la bourgeoisie contre le PT qui place un ex-militaire qui déclare ouvertement son appui aux tortionnaires, au port d'arme, à la chasse aux syndicalistes, etc. Les électeurs sont complètement manipulés par les médias comme Globo et un groupe très réactionnaire : les évangélistes. On est dans une période sombre pour le Brésil. »
Gato Preto, Energie Pura : « Le Brésil est dans un trou »
« Aujourd'hui, je suis tellement déçu par la politique au Brésil... Lula, qui est en prison, est celui que je respecte le plus car c'était le candidat du peuple et personne ne peut le remplacer. Bolsonaro me fait peur car il rappelle l'époque de la dictature militaire et je ne l'ai jamais vu faire campagne dans une favela, il est surtout soutenu par la classe moyenne. Marina Silva manque de charisme et de fonds pour sa campagne. Le Brésil est dans un trou politiquement parlant et les gens essaient de s'accrocher au premier candidat qui peut les sortir de là. »
Maria Taglang, animatrice culturelle pour Iguarapinga : « Le PT est une organisation corrompue »
« La situation est compliquée car il n'y a que deux candidats qui se démarquent et là c'est plus une question de vote utile. Il ne faut pas que le candidat de Lula soit élu car le PT est une organisation corrompue et il n'a plus aucune crédibilité. Je pense que le candidat d'extrême droite va passer car les Brésiliens en ont marre des politiciens corrompus et de la misère. Bolsonaro va être tenu car les Brésiliens ne le laisseront pas faire, mais j'ai un peu peur pour les indiens par exemple... Marina Silva, qui est dans l'environnement, est bien, mais je sais qu'elle n'y arrivera pas car les Brésiliens cherchent quelqu'un avec une poigne ferme... »
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION