ACTUALITé - SOCIéTé / SOCIAL / EMPLOI

17 urgentistes du Char jettent l'éponge

franceguyane.fr 04.05.2018
A.G

3RÉAGIR

17 urgentistes du Char jettent l'éponge
Le centre hospitalier Andrée-Rosemon (photo d'archives)

Jeudi, dans un courrier adressé collectivement à leur direction, 17 des 25 urgentistes du Centre hospitalier Andrée Rosemon à Cayenne ont remis leur lettre de démission ou de mise à disposition.

Si les lettres des 15 praticiens ont été acceptées, elles ne prennent heureusement pas directement effet puisqu'un préavis de deux mois est prévu dans leur contrat. Les 3 demandes de mise en disponibilité des praticiens hospitaliers "ne sont pas acceptées dans l'immédiat" explique le Char. Cette bombe dans le paysage sanitaire guyanais a soulevé de nombreuses réactions de soutien de la part des politiques. Plus d'infos dans notre édition de demain.
PLUS DE DÉTAILS À LIRE SAMEDI DANS FRANCE-GUYANE

3
VOS COMMENTAIRES
  • cleo - 05.05.2018
    « 17 médecins qui démissionnent »
    Geste fort , mais lourd de conséquence ... Cette nouvelle alarmante est tombée hier et jusqu’à ce soir , il n’y a que le « député Gabriel Sérville qui a réagit !!!
    Et les autres élus GUYANAIS , qu’est ce qu’ils en pensent , où sont t’ils ???
    Lâcheté !!!!!!!


  • kiki973 - 04.05.2018
    Notre CMCK pas encore un soviet...
    Fonctionne encore dans un esprit d'établissement privé mais cela ne va pas durer longtemps. Les urgentistes de Cayenne seront les bienvenus à Kourou.
    Protégeons nous des soviets de l'hôpital publique !
  • Ergo sum - 05.05.2018
    kiki
    Les investissements à faire ne dépendent pas des soviets locaux. Le soviet contrôleur est l'ARS.
    Que disent les médecins démissionnaires ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION