ACTUALITé - SOCIéTé / SOCIAL / EMPLOI

Contrats aidés : les associations entrent en action

France-Guyane 07.09.2017
Marine JACQUES

3RÉAGIR

Contrats aidés : les associations entrent en action
Jean-David Poquet, directeur de l'Aprosep en 2015 (photo d'archives)

Une mobilisation est prévue, demain, devant la préfecture. Plusieurs actions sont envisagées par le collectif des associations de Guyane qui dénonce la diminution des contrats aidés.

Des associations de Guyane se sont réunies en collectif pour se mobiliser contre la diminution des contrats aidés, une volonté du gouvernement annoncée juste avant la rentrée scolaire. Une mobilisation est prévue demain à 18 heures place Léopold-Héder, ancienne place de Grenoble, devant la préfecture à Cayenne. Les organisateurs ont prévu un happening (mouvement artistique spontané) sous la forme d'une mosaïque humaine. Un pupitre sera installé pour les prises de parole (témoignages, soutiens, revendications). Il est également prévu de faire du « social média bombing » (publications virales sur les réseaux sociaux), pendant quinze minutes, avec les hashtag #assosguyaneendanger, #contratsaidés, #guyane et #macron. L'événement se clôturera par un dépôt de bougies au pied de la préfecture.
3 000 EMPLOIS MENACÉS
Il y a environ 350 associations employeurs dans le département. Jean-David Poquet, directeur de l'Aprosep (Association profession sport et éducation populaire), l'association qui ?oeuvre au service des associations guyanaises, espère qu'elles seront nombreuses à se mobiliser. Selon lui, elles générent 3 000 emplois dans le territoire. L'arrêt des contrats aidés ferait disparaître un emploi sur deux, soit plus d'un millier d'emplois.
Dans la vie quotidienne, les contrats aidés permettent aux associations d'embaucher des éducateurs sportifs, des animateurs de quartier ou de l'éducation à l'environnement, etc. « Dans les communes où le taux de chômage est de 70 à 80%, comme à Camopi, il n'y a aucune perspective pour les jeunes hors des emplois associatifs en contrat aidé » , estime Jean-David Poquet. Une pétition adressée au président de la République Emmanuel Macron est en ligne sur change.org depuis une semaine. Deux cent cinquante deux signatures ont, pour l'instant, été récoltées en faveur du « rétablissement immédiat des contrats aidés pour les associations » .
Le comité régional de roller skating Guyane propose une randonnée roller à partir de 19h30 à 21 heures au départ de la préfecture
3
VOS COMMENTAIRES
  • lestranger - 07.09.2017
    Il est étonnant de lire que l'APROSEP œuvre au service des associations guyanaise. Lorsqu'il y a rémunération (et même très élevée)il serait plus raisonnable de parler de vente de service.
    Néanmoins je comprend l'inquiétude du directeur pour son emploi car le fonctionnement étant essentiellement basé sur l'utilisation de contrats aidés, le "temps s'assombrit".
    Comme le dit undefined, il serait intéressant d'étudier au cas par cas l'utilité et le fonctionnement ...
  • zene973 - 09.09.2017
    Et si au final l'argent public dépensé dans le cadre des emplois aidés aboutissait dans certains cas à de l'enrichissement personnel via des associations?
    Il serait peut être interessant de regarder la situation personnelle de certains de ces manifestants?
  • PEFL - 07.09.2017
    undefined
    Peut être aussi il faudra se pencher sur ces associations, leur activité, leur utilité, leur budget. Que certaines soient nécessaires et leurs salariés aussi, ok, mais est ce le cas de toutes ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION