ACTUALITé - SOCIéTé / SOCIAL / EMPLOI - CRISE SOCIALE

Au barrage du Family Plaza, c’est l’anarchie

franceguyane.fr 19.04.2017
Karin Scherhag

25RÉAGIR

Au barrage du Family Plaza, c’est l’anarchie
Difficile hier de passer le barrage dit du Family Plaza où des mesures plus drastiques qu'ailleurs avaient été mises en place -KS

Sur tous les barrages, la consigne donnée aux manifestants est la même : laisser passer les personnels médicaux, les véhicules d’urgence et les journalistes. Mais parfois, certains font du zèle et décident d’appliquer leurs propres règles.

Le barrage installé devant le Family Plaza ne date que de lundi dernier. Il sert de premier filtre avant l’arrivée au barrage de Crique fouillée, plus emblématique de la mobilisation. Mais visiblement, l’organisation sur place n’est pas encore efficiente. Hier matin, alors que la consigne donnée aux manifestants était la même partout — laisser passer les personnels médicaux, les véhicules d’urgence et les journalistes — l’information n’était pas arrivée jusque-là. Ou alors, elle n’avait pas été prise en compte. Car ici, pas de responsable en chef. « Non, la presse ne passe plus », annonce un jeune homme chargé de réguler la circulation bien dense vers 8h30. « Et non, ce n’est pas une blague, ajoute-t-il. C’est comme ça. » Circulez, il n’y a (plus) rien à voir. Il y a encore quelques semaines, ces mêmes manifestants se battaient pour faire entrer les médias à la préfecture, où les représentants du collectif Pou Lagwiyann dékolé devaient rencontrer les ministres de l’Intérieur et des Outre-mer...
Quelques minutes plus tôt, nos confrères d’ATV avaient fait la même expérience désagréable et patientaient quelques mètres plus loin. Pourtant, information prise au giratoire de Crique fouillée, les journalistes étaient toujours autorisés à franchir les barrages. Situation ubuesque : comment arriver jusqu’à un point B quand on reçoit une fin de non recevoir au point A ? Mystère.
Il aura finalement fallu attendre 40 minutes et l’arrivée d’un autre journaliste sans doute plus influent pour avoir droit d’effectuer un tour de rond-point bonus et de franchir enfin le barrage. Au contrôle suivant, passé sans difficulté, notre interlocuteur nous a simplement indiqué : « On est obligé de durcir le mouvement parce que si chacun peut vaquer à ses occupations comme il veut, ça ne sert à rien. »
25
VOS COMMENTAIRES
  • joko973 - 20.04.2017
    Pourquoi perdre votre temps ? laissez donc Melville à son passe temps favori, la chasse à la baleine blanche. Mais de grâce qu'il ne vienne pas nous entreprendre avec des références historiques qui sont d'un autre temps. Il se revendique descendant d'esclave, c'est bien. Mais qu'il n'impose pas à tous les blancs d'être descendants d'esclavagistes. Quand bien même, leurs descendants ne sont pas responsables des horreurs que leurs ancêtres auraient pu commettre.
  • Josse - 20.04.2017
    A part multiplier les copier-collés de vos propres messages, vous servez à quoi Melville ?

    Vous n'en avez pas marre d'inonder FG de vos messages vides de sens, sans d'idées ?

    Allez un peu vous reposez, vous devez être fatigué. Toutes ces semaines à bouffer des saucisses et jouer aux dominos ont du vous épuiser.
    Tous ces rebondissements, ce n'est pas bon pour votre coeur.

    Allez regarder votre télé-novelas sur votre télé en noir et blanc, une tisane et au lit.
  • Melville - 19.04.2017
    Les 15 ans de PEGASUS KID en Guyane
    Nous aimerions qu’au terme de ces 15 années en Guyane, Pegasus Kid, vous manifestiez aux Guyanais un minimum de reconnaissance, comme le font régulièrement les Brésiliens et les Haïtiens. De la reconnaissance en lieu et place de cette arrogance que vous et les autres Métros vous affichez à longueur de colonnes sur ce forum. C’est parfaitement agaçant !
  • angeleus - 20.04.2017
    bref...
    Oui, Mr Melville, c'est parfaitement agaçant de lire à longueur d'année, "les Métros". Donc oui je suis métro, étant né en métropole. Ce postulat étant posé, et sans vous manquer de respect vu que je ne vous connais qu'à travers vos écrits, pourriez-vous m'expliquer de façon définitive, pourquoi, à chaque fois, quand je lis "les Métros" dans vos textes, j'ai... comme la désagréable impression que c'est "insultant" ? De même, n'est-ce pas un petit peu "trompeur" de citer dans la même phrase; Guyanais, Brésiliens et Haïtiens au risque de confondre région et pays ? Merci à vous par avance...
  • papou - 20.04.2017
    Melville, le plus agaçant, ici, c'est vous à toujours tout ramener à la présence des métropolitains, qui au demeurant ne sont pas tous fonctionnaires et ne perçoivent pas la prime à la cherté de la vie !!! Contrairement à vos chers compatriotes fonctionnaires à la CTG et autres, alors lâchez leur les baskets et réfléchissez avant de dire des inepties, certains vivent, travaillent ici depuis plus 30 ans voir plus !!!
  • PEGASUS KID - 19.04.2017
    Du n'importe quoi
    Bonjour,

    Chacun fait son caid, dicte ses règles, il y a une telle désorganisation (sans parler des rackets sur certains barrages, il fallait payer le péage pour pouvoir passer). Il y a différents chefs, exemple quand ils ont ouverts les barrages avant pâques, certains barrages étaient toujours fermés malgré l'appel à l'ouverture du collectif. Mr MANCEE a reconnu qu'il y a avait un autre meneur qui ne voulait pas respecter l'appel. C'est pour ça qu'il a quitté le collectif, certains tentent de s'accaparer les résultats du mouvement et mettre en catimini un texte pour le changement statutaire de la Guyane, chose que les Guyanais ont refusé en 2008.

    "La consigne donnée aux manifestants était la même partout — laisser passer les personnels médicaux, les véhicules d’urgence et les journalistes", rien n'est respecté en réalité pour preuve on a vu la tv des manifestants qui ont refoulés une voiture de gendarmerie qui allait en intervention (ils devaient sûrement porter assistance à des personnes).

    Après, ils ordonnent que l'état abandonne toutes suites judiciaires à leur encontre, ils font leurs conneries et ils ne veulent pas assumer. Tous ceux qui ont bloqués les barrages aux véhicules d'urgence et qui ont appelés à le faire, c'est une entrave à la circulation. J'espère que le procureur ne va pas céder aux chantages de l'UTG/MDES, c'est trop facile de se dédouaner, quand on fait une connerie on assume.
  • youpix973 - 19.04.2017
    marre de vos cancans
    Arrêtez de divaguer et de polluer avec votre venin nauséabond et de chercher des boucs émissaires ...
    Vous n'avez donc rien d'autre à faire que de monter les gens les uns contre les autres ???
    Bande de commères... pour ne pas dire autre chose...


  • Psyché - 19.04.2017
    La chienlit...
    Voila malheureusement encore un exemple d'un mouvement qui par un manque d'organisation, de coordination part à vau-l'eau ; l'anarchie s'installe petit à petit, chacun fait ce qui lui plait et en l'absence de règles souveraines impose sa micro-dictature au détriment du grand nombre.
    Certains y voient un combat, une lutte désormais il est temps d'y voir le grand soir annonciateur d'un printemps guyanais soixante-huitard qui 49 ans plus tard laissera des désillusions profondes mais également une profonde fracture sociétale.

    On a les élus que l'on mérite....votez utile
  • Mastarraide - 19.04.2017
    Insignifiant
    Tellement ridicule et sans crédibilité que même le mediocre gouvernement à Hollande à réussi à mater la rébellion sans bouger un doigt.
  • OCELOT - 19.04.2017
    Les journalistes, et particulièrement ceux de Guyane 1ère, ont ciré les pompes des 50 tololos pendant des semaines en poussant même jusqu'à la connivence en étant leurs attachés de presse. Les 50 sur le barrage, les 50 à la préfecture (surtout ne pas montrer les images de celui qui a agressé le commissaire), les 50 à l'hôpital pour voir le commissaire.....La presse a donc grandement contribué à la bulle "kolectif pou lagyann dékoné" ! Maintenant que les choses tournent mal pour les makouts des barrages ils ne supportent plus la presse car ne veulent pas montrer les dissensions et le rejet par le peuple....
  • zipan - 19.04.2017
    parfaitement ocelot
    Guyane 1ere est dans la manipulation censure tout ceux qui sont contraire à leur groupe de " bannélo ,de badaw" et ont toujours fait passeer les idées de leur protégé avec zèle !!
123

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION