29RÉAGIR

ACTUALITé - SOCIéTé / SOCIAL / EMPLOI - CRISE SOCIALE

Le collectif appelle à une « journée ville morte » pour « clore le mouvement »

P.R. franceguyane.fr 20.04.2017

Le préfet et le collectif ont chacun pris la parole ce soir. Les barrages sont maintenus. Les discussions sur le protocole avancent. 

Le préfet de Guyane et le collectif ont pris la parole à tour de rôle ce mercredi soir (voir nos vidéos ci-dessous). « Les barrages sont maintenus », a annoncé Davy Rimane pour le collectif Pou Lagwiyann Dékolé. Ce dernier a expliqué que le protocole d’accord proposé par le gouvernement n’était pas encore totalement satisfaisant bien qu’il y ait eu des « avancées significatives ».
Le collectif appelle à une journée ville morte demain « pour clore le mouvement ». Aucun poids lourd ne pourra passer les barrages. La population est invitée à se rassembler à la place des Palmistes à partir de 20 h 00.
De son côté, le préfet Martin Jaeger a appelé à la « mise en œuvre de l’accord » proposé par le gouvernement. « J’invite ceux qui le souhaitent à signer cet accord », a-t-il déclaré. Sur la question des poursuites judiciaires concernant les manifestants sur les barrages, le préfet a déclaré ne pas être « hostile » à ce que les plaintes n’aboutissent pas.



29
VOS COMMENTAIRES
  • DanaLize - 22.04.2017
    Faudra m'expliquer
    Quand l'économie va , tout va! Vu l'état de notre économie actuelle, elle est sur le chemin d'être achevée. Une nouvelle journée ville morte pour clore. Faites le vous-même et sans emmerder les otages depuis le 23 Mars.
    Le retour à une vie normale depuis ce vendredi c'est pas trop tôt. En tous les cas ne compter plus sur moi et quiconque de mon entourage pour vous soutenir et nous reprendre en otage.Mon mari se retrouve en chômage technique, mon fils n'a pas de travail et moi non plus.
  • brigandin2 - 20.04.2017
    Faien C,jean-victor C,etc vous etes démasqué...
  • brigandin2 - 20.04.2017
    Restons mobilisé oui,continuons le combat oui.Mais comme des personnes responsables et intelligentes en changeant de procédés de méthodes et en rejetant les idéologies saugrenues et nauséabondes de ces individus. N'acceptons pas
    d'avoir le pistolet sur la tempe pour exiger quoi que soit de l'état,ces gens se comportent comme les voyous qu'ils dénonçaient y a pas si longtemps.
    Nous ne sommes pas un état mais un departement français dans un état de droit.Ces gens ce sont ce vu trop beau,comme des nouveaux ché guevarra,fidel castro,hugo chavez etc.
    Peut etre nous prépare t-ils à la nouvelle alliance bolivarienne...Dites leurs non,non et non.Ce n'est pas ce que nous voulons.
  • Captain Saramaca - 20.04.2017
    Points bloquants
    Et la question de la rétrocession intégrale du foncier de l'Etat à la CTG qui revient sur le tapis comme point bloquant.
    Inacceptable pour l'Etat puisque ce serait une déclaration de guerre contre les peuples autochtones.
    Tant qu'on se braque sur des points bloquants comme sa bagaj a, on risque plus de déconner que de décoller.
  • zipan - 20.04.2017
    @ saramaka
    Qu'appelez vous peuples autochtones ? En Guyane je n'en connais qu'un seul les amérindiens, les boni et consort sont des noirs déporté qui ont maronné se sont établi du coté du fleuve... s'ils sont autochtone les créoles les métros ... le sont aussi
    en principe le créole et mm autochtone puisque établi depuis moult génération . Le véritable est l'amérindien établi depuis des millénaires pas 4 ou 5 siècles
  • Sti973 - 21.04.2017
    Autochtones
    Tout a fait d'accord :
    - soit on parle d'autochtones au sens absolu, et seuls les amérindiens le sont,
    - soit on parle d'autochtones au sens large et tout ceux qui sont arrivés à partir de 1600 le sont également (européens "blancs" autant que créole).
    Si la connaissance de l'histoire pouvait éviter des revendications raciales inexactes et racistes se serait bien !
  • Captain Saramaca - 21.04.2017
    A Zipan
    Il faut demander ça au "Collectif des autochtones de Guyane" et lire leur communiqué du 19 avril.
  • Maskilili - 20.04.2017
    Essayer de sauver la face
    Avoir pourri la vie de vos concitoyens pendant plus d'un mois, pour au final accepterla proposition qui vous a été faite par la ministre des DOM, et maintenant pour couronner le tout le plus mal élevé des 500 frères qui essaye de jeter la suspicion sur Mika, sûrement le plus honnête d'entre eux. une fin de mouvement pathétique!
  • brigandin - 20.04.2017
    pouah !
    Ces gens ne représentent qu'eux memes et pas l'interet des guyanais.
  • Pôpa zo - 20.04.2017
    Plainte
    Lien utile ......

    https://comitecedif.wordpress.com/2011/04/19/plainte-au-procureur/

    Au suivant .....
123

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION