ACTUALITé - SOCIéTé / SOCIAL / EMPLOI

Dégrad-des-Cannes reprend vie

France-Guyane 18.04.2017
D.N.

0RÉAGIR

Dégrad-des-Cannes reprend vie
Le port de Dégrad-des-Cannes a repris tout doucement ses activités ce week-end. Cette semaine, il attend les deux navires prévus au cahier de prévision d'escales (DN)

L'activité au port du Dégrad-des-Cannes a repris lentement ce week-end. Un second navire est arrivé au port samedi matin. Il a pu décharger ses 80 conteneurs grâce au personnel du port qui avait passé les barrages.

« Les choses se passent presque normalement aujourd'hui » , expliquait samedi Philippe Lemoine, directeur du port. Le problème à présent sera celui d'évacuer tous les conteneurs qui sont stockés sur le terminal. « Nous ne savons pas si les mesures prises par la préfecture afin d'autoriser la circulation sur les routes seront suffisantes pour permettre de livrer les conteneurs chez les clients » , ajoute-t-il. Ce qu'il craint aussi, c'est le stockage des conteneurs sur le terre-plein, et particulièrement ceux qui sont frigorifiés et qui nécessitent d'être reliés à l'électricité. Selon les comptes du directeur, il devrait y avoir actuellement 600 conteneurs en attente au port.
DES POINTS D'INTERROGATION POUR LA SEMAINE PROCHAINE
Le directeur du port maritime annonce des prévisions d'escales prévues presque normalement pour cette semaine à Dégrad-des-Cannes. « Si tout redevient normal, on aura deux navires par semaine, avec des tas de conteneurs à acheminer » , annonce-t-il. Il a également répété que les conteneurs de marchandises d'urgence sont bien évidemment ciblés et sortent en priorité. Le port de Cayenne reçoit chaque semaine deux navires : le samedi, la ligne Guyanas, qui navigue en boucle entre le plateau des Guyanes et les Antilles, et le mercredi, la ligne transatlantique, qui vient d'Europe du Nord.
Un arrêté préfectoral pour les poids lourds
Le préfet a déposé un arrêté le 13 avril portant dérogation exceptionnelle de courte durée à l'interdiction de circulation des véhicules de plus de 7,5 tonnes. L'arrêté, qui considère l'extrême nécessité d'assurer l'approvisionnement des marchandises de première nécessité, a donné l'autorisation aux véhicules procédant à cet approvisionnement de circuler sur les axes du territoire de jeudi à hier.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION