34RÉAGIR

ACTUALITé - SOCIéTé / SOCIAL / EMPLOI

Démonstration de force des 500 frères à la CTG

P.R. franceguyane.fr 17.03.2017

Les manifestations se multiplient à Cayenne autour de la visite de la ministre de l’environnement Ségolène Royal en Guyane.

La conférence de la convention de Carthagène a débuté ce matin à la CTG après la conférence de presse des socioprofessionnels. La conférence a été interrompue par les collectifs des 500 frères contre la délinquance et Tròp Violans qui sont entrés dans la salle pour faire passer leur message. La ministre a dit comprendre leur colère et a fait un certain nombre d’annonces (à lire demain dans France-Guyane). La délégation des Etats-Unis, craignant pour sa sécurité, a momentanément quitté l'assemblée. Les 500 frères sont ensuite retournés devant le consulat du Suriname, bloqué depuis cette nuit. Ils ont obtenu un rendez-vous avec les consuls du Suriname, du Guyana et du Brésil cet après-midi.

34
VOS COMMENTAIRES
  • Ubu - 20.03.2017
    Qui est qui ?
    Qui :
    - est contre la dissolution de l'identité régionale par l'immigration incontrôlée ?
    - a fait de la lutte contre la délinquance l'axe central de son action ?
    - prône la défense des personnes "de souche" contre les délinquants étrangers ?
    - veut renvoyer manu militari dans leur pays les étrangers soupçonnés de délits ?
    - est contre l'exploitation des travailleurs par le grand actionnariat international ?
    - rejette l'intervention de Paris dans les territoires ?

    Attention, il y avait un piège, car il y a deux réponses !
    1/ Le bloc identitaire, un mouvement nationaliste et raciste métropolitain
    2/ L'UTG/500 frères, un mouvement nationaliste et raciste guyanais.
  • rienaciré - 20.03.2017
    les 500 frères veulent que la Guyane évolue dans le bon sens, qu'est ce qui est gênant , on dirait que y a des gens qui ne veulent pas que la Guyane évolue c'est étrange . Et pourquoi marine le pen veut que l'école soit payant, c'est pas 1 évolution ,
  • Ubu - 20.03.2017
    Des fachos noirs
    Imaginons un instant que des skin-heads cagoulés et nationalistes prennent d'assaut une ambassade d'un pays considéré comme "mauvais" ou empêche le bon fonctionnement démocratique d'une assemblée. On crierait au fascisme et à la république en danger.
    Et bien, cela vient d'arriver dans l'indifférence totale. Seule surprise, les skin-heads fachos étaient noirs.
  • rienaciré - 20.03.2017
    relax max, leur combats c'est contre les braqueurs et les voleurs etc..... vous vous sentez concerné
  • Ubu - 20.03.2017
    C'est là où vous vous trompez. Quand la démocratie et l'état de droit sont en danger, nous sommes tous en danger.
    Souvenez-vous de ces quelques mots de Niemöller :
    "Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
    Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
    Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester."
  • Rédaction France-Guyane - 20.03.2017
    RAPPEL
    Chers internautes,

    Vous avez pu constater que certains commentaires avaient ici été supprimés. Ils ne respectaient pas notre "charte de bonne conduite", que vous pouvez, pour rappel, retrouver ici : http://www.franceguyane.fr/conditions-generales/charte-60455.php
  • Matouryman - 19.03.2017
    Insécurité
    Bientôt les élections en Guyane Chaque candidat était dans ou avec un groupe de protestation certains toujours.
  • xxl - 18.03.2017
    5O1
    Je suis le 501 ème FRERE VIVE LES GUYANAIS FRERES VIVE LA GUYANE
  • Monte-Cristo - 18.03.2017

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • Paassy - 18.03.2017
    Ce qui est scandaleux, c'est que ce soit des groupuscules comme les 500 frères qui finissent par parvenir à sensibiliser l’État sur la situation Guyanaise. Ce rôle est surtout celui dévolu aux élus. Ces élus ont de bien "grandes gueules" quand ils sont en campagnes : ils pilonnent l’État sans retenue, voir même dérapent, mais une fois élus et que les indemnités tombent, ils entrent en hibernation jusqu'aux prochaines élections, repus. Les 500 frères ne sont pas francs, et devraient demander publiquement la démission de ces élus car ils sont en train de faire le sale boulot à leur place ! Les dossiers Guyanais ne sont pas défendus bec et ongles par nos sénateurs et députés qui roupillent confortablement en classe business lors de leurs incessant aller-retour avec Paris. Ils se font petits en ce moment parce qu'ils savent bien combien est grande leur responsabilité.
    Honte à eux !

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION