ACTUALITé - SOCIéTé / SOCIAL / EMPLOI

Les associations s'insurgent

France-Guyane 09.09.2017
D. N.

0RÉAGIR

Les associations s'insurgent
Hier soir, le collectif Assos Guyane en danger avait appelé les associations à se réunir devant la préfecture pour dénoncer la fin des contrats aidés (DN)

Hier soir, le collectif Assos Guyane en danger a appelé à manifester face à la préfecture pour dénoncer la décision du gouvernement de suspendre les contrats aidés. Une rencontre a eu lieu avec le préfet.

« Ce qu'on ne va pas donner en contrats aidés aux jeunes, on va le donner au RSA ou à Pôle emploi pour les payer à ne rien faire » , s'indigne Guillaume Roberrini, gestionnaire du Comité roller de Cayenne et membre du collectif Assos Guyane en danger. Il fait partie de celles et ceux qui se sont mobilisés depuis l'annonce de la fin des contrats aidés début août et qui ont témoigné devant la préfecture des difficultés rencontrées dans leurs structures. C'était le cas notamment de Philippe Legue, président de la compagnie Zoukouyanyan, très inquiet quant à la survie de l'association qui compte six salariés, tous en contrats aidés, qui s'achèveront dans les mois à venir et ne pourront plus être renouvelés.
L'AVENIR DES JEUNES EN PÉRIL
D'après les représentants des associations présentes hier soir, l'arrêt de ces aides va fortement toucher les jeunes et plus particulièrement ceux de l'Ouest, qui auront encore moins de perspectives d'emploi que sur le littoral. Jean-David Poquet, directeur de l'Aprosep (association profession sport et éducation) a dénoncé « un amateurisme » du gouvernement dans l'annonce de cette décision sans concertation mais qui a cependant déjà été prise en compte par les organismes concernés, puisque les nouvelles demandes de contrats ont été gelées.
Une entrevue a eu lieu dans la soirée entre une petite délégation et le préfet, Patrice Faure. Ce dernier a expliqué que des mesures avaient été actées pour permettre au département d'obtenir environ 700 contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) supplémentaires dans tous les secteurs d'activités confondus. Il s'est engagé à sortir un arrêté vendredi prochain qui définira les règles de cette nouvelle mesure.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION