ACTUALITé - SPORTS

L'exploit de l'Etoile de Matoury

franceguyane.fr 11.11.2017
P.-Y.C.

1RÉAGIR

Ce samedi après-midi pour le 7e tour de la Coupe de France, L'Etoile de Matourya battu Avranche (Manche) aux tirs au but. Jorge Alves da Silva a arrêté trois penalties. Nekie Adipi a loupé l'occasion de tuer le match alors qu'il était seul devant le gardien à cinq minutes du terme. De son côté, le Geldar de Kourou est battu (9-1) à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor).

Nos deux représentants au 7e tour de la Coupe de France de football connaissent des destins contraires. En Bretagne, le Geldar de Kourou a été sévèrement giflé (9-1).Le Stade Briochin a ouvert le score dès la 9e minute (1-0). Les choses sont allées de mal en pis pour un Geldar pas au niveau. A la 17e minute, les Bretons en avaient déjà planté 4 ; puis 6 au bout d'une demi-heure de jeu et 8 à la 36e. La messe était dite depuis longtemps quand Charlot a sauvé l'honneur (8-1, 61e), avant que Saint-Brieuc ne parachève son oeuvre (9-1, 65e).
Au stade Edmar-Lama, à Rémire-Montjoly, l'Etoile de Matoury offre un visage beaucoup plus fier du football guyanais. En coupe de France, il fallait que l'invincibilité d'Avranches contre les club d'Outre-mer s'arrête un jour. L'histoire retiendra que c'est contre l'Etoile de Matoury. Une fois pendant le temps réglementaire et trois fois pendant la séance de tirs au but, les tireurs de penalties avranchois ont buté sur le gardien matourien Jorge Alves da Silva. Thibaut Cillard et Alexis Carrière ont vu hier soir leur tir au but repoussé ; Sylvestre Guyonnet a tiré à côté, libérant les 400 supporteurs guyanais qui avaient pris place au stade Edmar-Lama de Rémire-Montjoly.
Avant cela, Avanches et Matoury ont eu tour à tour l'occasion de tuer le match. Alors que l'arbitre s'apprête à siffler la mi-temps, les Normands obtiennent un penalty. Un but au moment de rentrer aux vestiaires briseraient le moral des Guyanais, qui ont bien résisté jusque-là. Béni N'Kololo le tire mal, en plein centre, et Jorge Alves da Silva le repousse (0-0, 45e). Fin de la seconde période, on change de camp. Matoury, plus en difficulté depuis la reprise, manque sa chance de réussir le hold-up parfait. Alors qu'il reste cinq minutes à jouer, Sosipater Masiafo se joue du dernier défenseur d'une balle piquée. Seul devant le but, Jules Haabo a le temps de contrôlé mais son tir est repoussé par Anthony Beuve.
Pendant ces quatre-vingt-dix premières minutes, les deux équipes se sont procuré de belles occasions. Avranche tire un coup franc sur la barre (79e)
A la fin du temps réglementaire, aucune des deux équipes n'a trouvé l'ouverture.
Les prolongations sont nettement à l'avantage de Matoury. Tour à tour, Haabo (106e) et Masiafo (110e) butent sur Anthony Beuve. De son côté, Rémi Bonenfant loupe sa reprise de demi-volée sur un centre venu de la gauche (120e). Ce sont donc les penalties qui libéreront les Matouriens. Avranche loupe son premier tir. Miguel Haabo marque. Avranches égalise et Noga Soro se loupe à son tour. Alors que Jules Haabo et Dylan Adam marquent les deux suivants pour l'Etoile, Avranches échouent à deux reprises sur Jorge Alves da Silva. Le stade Edmar-Lama peut laisser exploser sa joie. Matoury est qualifié pour le 8e tour.

Au stade Edmar-Lama de Rémire-Montjoly (Guyane). Temps ensoleillé, 400 spectateurs.
Etoile de Matoury – Avranches : 0-0 après prolongations (0-0 à la fin du temps réglementaire ; 3 tirs au but à 2)
Cartons jaunes au Matouriens Luther Anakaba (77e) et à l'Avranchois Sylvestre Guyonnet (82e)
Etoile de Matoury : Jorge Alves da Silva (cap.) ; Noga Soro, Stryker Youssou, Marvin Torvic, Luther Anakaba (Guy Nadjé, 80') ; Dylan Adam, Miguel Haabo, Jean-Eudes Lauristin ; Sosipater Masiafo (Mikhaïloe Amania, 112e), Jules Haabo, Nekie Adipi (Jatniel Costa da Silva, 83e). Entraîneur : Jean-Pierre Haabo.
US Avranches : Anthony Beuve (cap.) ; Mamadou N'Diaye, Aristode Lusinga, Paul Léonard ; Thbaut Cillard, Sylvestre Guyonnet, Rémi Bonenfant, Charles Boateng ; Jamal Thiare, Addel Belhameur (Alexis Carrière, 96e), Béni N'Kololo (Louka Koussa, 89e). Entraîneur : Damien Hott.

Réactions
Jamal Thiaré, attanquant de l'US Avranches
On préparait ce match depuis dix jours. On savait que ce serait dur de se qualifier ici. On a fait un long voyage. On avait les jambes lourdes. Ca a été dur, mais la chaleur était la même pour les vingt-deux acteurs. Ils méritent la victoire malgré nos nombreuses occasions. Malheureusement pour nous, ça se termine ici. Maintenant,l'objectif est d'assurer le maintien le plus tôt possible. Je leur dis bravo et bonne continuation.

Jorge Alves da Silva, gardien de l'Etoile de Matoury
Je dis merci à la Guyane pour tout, merci à la France, merci aux supporteurs qui sont venus nous encourager. On travaille beaucoup. Ce n'est pas seulement ma victoire. C'est toute l'équipe. On est une famille. Maintenant, on va partir jouer en France et, si Dieu veut, on va gagner là-bas.

(Les comptes-rendus complets dans notre édition de lundi)

1
VOS COMMENTAIRES
  • C Koi çà? - 13.11.2017
    Joie
    Un peu de bonheur dans ce monde de brutes, on entend parler que de braquages! Bravo et bonne chance pour le prochain tour, j'espère que nous pourrons voir une équipe métropolitaine de gros calibre!
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION