ACTUALITé - SPORTS

FOOTBALL. CHAMPIONNAT DE R1 - Le Geldar sans défense...

France-Guyane 14.05.2018
Ange MARÉCHAL

0RÉAGIR

Le Geldar sans défense...
Face aux bleus de l'Étoile, le Geldar (en blanc) n'était pas dans le sens de la marche (AM)

Après les six buts encaissés en Martinique, la défense du Geldar a encore été trouée à six reprises par une équipe de l'Étoile de Matoury qui a fait feu de tout bois. Score final : 6-2.

Quand ça va mal, ça va mal. C'est le cas du Geldar que l'on attendait samedi avec un sursaut d'orgueil face à l'Étoile de Matoury pour laver l'affront subi en coupe Mutuelle Mare-Gaillard (défaite 6 buts à 1). Hélas, rien de plus rassurant pour les Kourouciens, qui ont encaissé un premier but à la deuxième minute des pieds de Jules Haabo laissé seul dans la surface suite à un coup franc. Début du calvaire pour la défense du Geldar, peu sécurisante dès cette entame de match. Appuyant sur l'accélérateur sans que les Kourouciens ne puissent riposter, à la 20e minute, Miguel Haabo, d'un tir précis et violent, teste le portier Djon qui ne se laisse pas surprendre. Six minutes plus tard, Jules Haabo, bien lancé, se joue de deux défenseurs pour inscrire le deuxième but de l'Étoile. Dès lors, on comprend que la faiblesse du Geldar, c'est sa défense en manque d'anticipation et prise de vitesse à maintes reprises.
Que fait l'attaque du Geldar ? Malouda, Thelusmé, Georgin se déploient pour mettre sur orbite les canonniers Charlot et Sarrucco. Mais ils sont pris à la gorge par le capitaine Adam, Torvic, Stryker, Adaoudé, Nadgé et Soro. Du coup, le portier de l'Étoile est peu sollicité. Dans l'autre moitié du terrain, Anakaba, Miguel, Jules Haabo et le revenant Jean Eudes Lauristin ne cessent de pilonner et c'est en toute logique que l'Étoile aggrave le score par Stryker à la 38e minute sur un service de Jules Haabo. À 3-0, on assiste tout de même à une réaction du Geldar, mais le tir de Sarrucco n'inquiète pas le portier. Pour enfoncer le clou, juste avant le repos, Jules Haabo creuse l'écart sur une offrande de Lauristin. 4-0 à la mi-temps.
LE GELDAR SAUVE L'HONNEUR
En seconde période, un peu plus entreprenant, le Geldar repart avec des meilleures intentions mais se fait à nouveau contrer par un cinquième but, le quatrième de Jules Haabo sur un admirable une-deux qui a laissé sur place la défense du Geldar. Relâchant l'étreinte, les Matouriens concèdent un penalty à la 61e minute pour un fauchage sur Georgin. Penalty transformé par Souvenson Charlot. 5-1 puis 6-1 à la 75e minute, sur un but d'Edwards Branco démarqué au nez et à la barbe des défenseurs. Dominé 1-6, le Geldar termine cependant sur une bonne note, en réduisant la marque par le joker Patrick Cosset. Score final : 6-2, une correction inattendue mais qui ne souffre d'aucune contestation.
ILS ONT DIT
Dylan Adam, capitaine de l'Étoile de Matoury : « On était bien préparé par les coachs »
(AM)
« On ne dit pas que c'est une surprise. On s'attendait à bien jouer car on était bien préparé par les coachs. On a mis les ingrédients qu'il faut et avec nos formidables joueurs, ça a donné ce score malgré l'adversaire. Maintenant, on joue sur les deux tableaux, on est très attendu au tournant, on se doit de rester sérieux et concentrés. Après, on verra. »
Johan Appolinaire, capitaine du Geldar : « Il faut positiver, rien n'est perdu »
(AM)
« C'est une nouvelle déroute qu'on n'a pas vu venir cet après-midi. On n'a pas su mettre notre jeu en place, pas de réaction. Défensivement, on n'a pas été à la hauteur. Je ne sais pas si c'est la fatigue, mais on se doit de ne pas lâcher et positiver car rien n'est perdu. »
Bon comportement des U13 de Guyane
Avec quatre victoires, un nul et trois défaites au Mondial pupilles de Plomelin, la sélection de Guyane des U13 coachée par Daniel Lafosse et Christophe Adam, s'est fort bien défendue face à des adversaires censés être meilleurs qu'elle. S'ils ont fait une timide entrée, le temps de s'adapter, ils ont ensuite fini très fort en remportant leurs quatre derniers matchs. Un garçon, Romario Besini, a fait parler de lui dans un média français, en réalisant comme les grands un saut périlleux après son but face aux Belges de l'Académie Top Coach Élite (notre photo).
Dans un groupe de neuf clubs, les Guyanais se classent au quatrième rang, avec neuf buts inscrits et six encaissés. Un bilan assez satisfaisant pour le staff et du plaisir pour ces jeunes qui ont vu d'autres cultures, ont côtoyé le haut niveau sans être trop dépaysés.
A. M.
 
Tous les résultats des Guyanais
EA Renan - Guyane 1-0
FC Metz - Guyane 3-0
Estac Troyes - Guyane 1-1
Paris Alesia - Guyane 1-0
Guyane - RFC Toulon 2-0
Guyane - GPGP 1-0
Guyane - Lausanne 1-0
Guyane - Académie Top 4-0
(AM)
RÉSUMÉ DE LA 23E JOURNÉE DE R1 - L'Étoile de Matoury prend le pouvoir
Lumineuse semaine pour l'Étoile de Matoury. Ciel nuageux sur le Geldar. À quatre journées de la fin, le nouveau leader du championnat se nomme l'Étoile de Matoury avec un point et un match de plus que les Kourouciens. À égalité de points avec le Geldar, l'US Matoury, le champion en titre, revient aussi dans la course, mais avec deux matchs de plus que l'Étoile et un de plus que le Geldar. C'est dire que le sprint final pour le titre de champion est à nouveau très indécis. Qui du Geldar, de l'Étoile de Matoury ou même de l'US Matoury terminera en tête ? La prochaine journée devrait nous en dire plus car au menu, l'Étoile de Matoury sera opposée à l'US Matoury. Et le Geldar recevra l'ASU Grand-Santi.
Chez les mal classés, l'EF Iracoubo et le SCK occupent des positions peu confortables. Distancés à neuf points et plus du onzième, leurs chances de se maintenir sont très faibles. En revanche pour l'US Sinnamary, suite à sa victoire face au KFC, son maintien semble quasiment assuré, contrairement à l'ASC Rémire et l'Olympique de Cayenne qui doivent encore grappiller quelques points pour se sauver.
A. M.
Les résultats
Étoile de Matoury - CSCC 3-2
SCK - ASC Rémire 0-0
US Sinnamary - Kourou FC 1-0
Étoile de Matoury - Geldar 6-2
US Matoury - EF Iracoubo 4-0
ASC Agouado - AJ Saint-Georges 3-1
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION