ACTUALITé - SPORTS

FOOTBALL. DH - US MATOURY - SCK (3-1) - Une victoire dans la souffrance pour l'USM

France-Guyane 15.05.2017
Ange MARÉCHAL

0RÉAGIR

Une victoire dans la souffrance pour l'USM
Le Matourien Randy Taubira (en rouge) a fait très bonne figure lors de la rencontre (AM)

Si le leader a fait l'essentiel face au SC Kouroucien, il est reparti avec trois blessés qui manqueront à l'appel pour le prochain derby matourien.

Bien avant ce match, le coach du SC Kouroucien nous avait laissé entendre que son équipe viendrait pour battre Matoury. Après vingt-cinq minutes de jeu, il avait tout bon. Dès la 15e minute, sur un tir de David Rainy, relâché par le portier de l'USM, Zico Wadjani s'est trouvé à point nommé pour glisser la balle dans les filets. 1-0 pour le SCK contre le cours du jeu. Car bien avant, c'est le Matourien Alex Éric qui a eu deux belles occasions, mais trop pressé, il n'a pas pu conclure. Ce n'était que partie remise pour le canonnier de l'USM qui, à la 26e minute, sur un centre venu de la gauche, a fusillé Mimba le portier du SCK. Dès lors, Matoury, plus adroit dans le jeu collectif, a pris le dessus et dans une certaine logique, a aggravé le score dès la 35e minute par son buteur Alex Éric, du plat du pied. Malheureusement, une minute plus tard, ayant ressenti une douleur derrière la cuisse, l'attaquant a dû quitter le terrain.
INFIRMERIE PLEINE POUR MATOURY
De ce maigre avantage, l'USM a voulu assurer sa victoire au cours de la seconde période. Sauf qu'en face, le SCK ne l'a pas entendu de cette oreille, soit en durcissant les contacts, ou en faisant bloc en défense... Non sans se montrer menaçant aux avant-postes avec Vilhena, Zico, Herissé et Rainy. Entre-temps, l'infirmerie matourienne, qui compte déjà Serge Lespérance, Wilfrid Galimo et Alex Éric, allait s'agrandir avec les blessures de Michael Solvi et Marc Arnaud Mona, contraints de quitter le terrain aux 53es et 57es minutes. Par la suite, le SCK lui, à la recherche de l'égalisation, a plutôt ouvert des brèches dans sa défense, faisant l'affaire de Randy Taubira qui en a profité pour briller et offrir à la 86e minute un troisième but à Juste Joseph, entré en jeu quelques minutes plus tôt. 3-1, score scellé et victoire de l'USM qui se dirige vers un nouveau titre, sauf si...
CLIN D'OEIL Le canonnier Alex Éric freiné dans son envol
(AM)
En course pour battre ou égaler le record de buts qui est de 30 réalisations par Rémy Aubert, au cours de la saison 1994-1995, l'attaquant de Matoury, Alex Éric, avait déjà réussi deux buts après 35 minutes de jeu. Soit 28 buts au total, donc à unités seulement de ce vieux record qui date de 22 ans. Encouragé par ses coéquipiers et son staff, ces derniers y voyaient l'exploit possible dès cette journée. Mais coup dur, dès la 36e minute, victime d'un claquage à la cuisse, impossible pour lui de continuer à jouer. C'est un Alex Éric très triste et en pleurs qui a rejoint les vestiaires, non sans renoncer à son objectif. « Si près de ce record, c'est dur d'abdiquer, mais je vais me reposer et me soigner pour revenir avant la fin du championnat. Il nous reste trois matchs, avec le temps j'espère au moins être prêt pour en disputer un si ce n'est deux matchs. »
Matoury champion ?
(AM)
Mathématiquement, l'US Matoury est champion de Guyane. À trois journées de la fin, même en cas de trois défaites, ce leader ne peut plus être dépassé. Il peut seulement être rejoint à égalité de points par l'AS Rémire et le Geldar, si ces deux équipes remportent leurs trois derniers matchs. Mais à la différence de buts générale et individuelle, Matoury gardera la première place. À comprendre qu'à l'heure où nous écrivons, les joueurs de Claude Coumba et François Louis sont champions de Guyane pour la 7e fois. Mais toujours respectueux envers les autres, le coach, François Louis Marie (photo) préfère dire que « pour le moment nous sommes virtuel champion, car on ne sait jamais. On peut perdre un match sur tapis vert, une erreur administrative (zéro point) où un autre imprévu. On attendra au moins la prochaine journée face à l'Étoile de Matoury, et les résultats de nos poursuivants directs pour officialiser ou pas notre titre. » Pour la course au maintien, la belle opération est revenue à l'US Macouria qui en écartant l'Olympique a consolidé sa dixième place de barragiste, laissant le Cosma et l'olympique dans la position des relégables.
Le Yana Dòkò Gary Marigard accède à la Ligue 2
(AM)
Licencié à Quevilly-Rouen Metropole, club de National, Gary Marigard le défenseur des Yana Dòkò évoluera la saison prochaine en Ligue 2. C'est vendredi lors de l'avant dernière journée de National que le club a validé sa montée en L2 en battant Dunkerque 2-0. Le rapprochement aura donc été gagnant pour l'US Quevilly et le FC Rouen qui se sont associés il y a deux ans pour passer un cap. Le club et sa nouvelle structure offrent à l'agglomération de Rouen un retour en Ligue 2 qu'elle attendait depuis 2004.
ILS ONT DIT Désiré Kakaï, coach du SCK On n'était pas dans les meilleures conditions
(AM)
On était dans le match, on a mené au score mais c'est après que les garçons ont relâché. Il faut dire qu'on n'a pas pu s'entraîner comme il faut.
En plus ça fait deux mois qu'on n'a pas joué. Bref, on n'était pas dans les meilleures conditions. À trois journées de la fin, le but est d'assurer notre maintien. On va se remettre dans le sens de la marche.
Les résultats
Kourou FC - Grand-Santi 0-2
Cosma - Geldar 0-2
US Matoury - SCK 3-1
US Macouria - Olympique 2-1
Étoile de Matoury - ASC Agouado 1-1
CSCC - ASC Remire 2-4
NB : un match en moins pour le Cosma et Grand-Santi
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION