ACTUALITé - VIE LOCALE

Deux cents ans nous contemplent

France-Guyane 15.03.2017
Gérôme GUITTEAU

1RÉAGIR

Deux cents ans nous contemplent
Eudora Caberia a écouté, assise dans son fauteuil, un groupe venu spécialement pour elle. Les trente-cinq autres pensionnaires ont aussi profité du moment. (GG)

La Guyane a honoré deux nouveaux centenaires, Jonas Mucy et Eudora Caberia, compositrice de Me mo tou cho, la semaine dernière. Ils logent à l'Ehpad Ébène de Cayenne.

Cent ans, ce n'est pas rien. Alors, l'Ehpad Ébène (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) a mis les petits plats dans les grands, jeudi et vendredi, pour célébrer les anniversaires de ses deux nouveaux centenaires : Jonas Mucy et Eudora Caberia.
La musique emplissait les murs de l'établissement et les trente-six pensionnaires ont pris plaisir à écouter les chansons d'un temps pas si lointain. La musique, Eudora Caberia la connaît. La nouvelle centenaire a reçu un Lindor en 2008 pour sa chanson Me mo tou cho.
Jonas Mucy est un homme plus discret. Il ne voulait pas autant d'honneurs mais pour ses 100 ans, il s'est laissé aller et a accepté les animations proposées par l'établissement où il réside depuis huit ans. « Mon père est très heureux ici. Il est venu à l'Ehpad pour assister sa compagne, victime de la maladie d'Alzheimer. Et il est resté » , confie sa fille.
L'ancien agriculteur de Matoury, spécialisé dans l'ananas et ancien conseiller municipal, suit les élections avec grand intérêt. « Il a tenu à faire une procuration pour les élections. Les gendarmes qui sont venus étaient surpris par sa vivacité d'esprit » , se réjouit sa fille.
Pour Éric Donatien, le directeur de l'ehpad, il est important que son établissement n'ait pas l'image d'un mouroir et mais plutôt celui d'un lieu où commence une nouvelle vie : « J'appelle cela la quatrième vie. Il est interdit aux pensionnaires de rester en pyjama, par exemple. Nous avons réussi à amener les familles au sein de l'établissement, à les faire participer aux sorties. Nous allons au cinéma, chez l'esthéticienne... »
Une quatrième vie qui commence de plus en plus tard et qui se finit, en bonne santé plus tardivement aussi. La moyenne d'entrée tourne autour de 80 ans et l'Ehpad accueille désormais trois centenaires.
Jonas Mucy a fêté ses 100 ans en compagnie de sa fille. (GG)
Un accueil de jour pour les démences mentales
Un nouveau service sera inauguré le 24 mars par l'association Ébène : l'accueil de jour pour les personnes victimes d'Alzheimer et des autres démences mentales. Il est déjà en fonction, au 306, route de Raban, à Cayenne. Il est ouvert de 9 heures à 17 heures. Il a une capacité de dix places. Les adultes qui y sont reçus ne peuvent pas venir plus de trois fois par semaine. Il s'agit d'aider les familles. L'accueil est financé par la collectivité à 70% et à 30% par l'Agence régionale de la santé. Il reste une prise en charge financière pour les familles selon le quotient familial. Elle va de cinq à trente euros par jour.
Contact : 0694 28 70 63.
Comment entrer à l'Ehpad ?
Pour entrer à l'Ehpad, il faut remplir un dossier auprès de la Collectivité territoriale puis attendre qu'une place se libère. Généralement, 90% de la retraite sert à payer le ticket jour des services. Les services de soins et même d'hospitalisation à domicile sont dispensés par l'association Ébène. « Je pense qu'il faut maintenir le plus longtemps possible les personnes chez elles. Surtout, en Guyane, dans la campagne, les gens veulent finir leurs jours chez eux » , remarque Éric Donatien, directeur de l'établissement.
1
VOS COMMENTAIRES
  • Georges de Cayenne - 16.03.2017
    Un gros bisou pour Eudora ! Et que les dieux lui octroient encore du bonheur, pour toujours !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION