LOISIRS - MUSIQUE

Jahyanai : « On est à la conquête du monde »

franceguyane.fr 02.01.2018
Propos recueillis par Pierre Rossovich

0RÉAGIR

Jahyanai : « On est à la conquête du monde »
Jahyanai King dans les coulisses du Zéphyr lors du concert de retour de Fanny J le 22 décembre dernier -(DR)

"Run di place" et "Who mad again" de Jahyanai King et Bamby sont les clips guyanais les plus vus de 2017. Le "Rude King" a accordé un entretien exclusif à notre rédaction pour nous livrer à chaud sa réaction.

Pierre Rossovich : Jahyanai, en 2017 vous avez sorti moins de singles que les années précédentes pour vous concentrer sur les deux gros tubes que sont Run di place et Who mad again. Est-ce une nouvelle manière de travailler pour vous ?

Jahyanai King : En effet, cette année, on a opté pour la qualité plutôt que la quantité. En sortant beaucoup de titres, on ne peut pas forcément exploiter tout le potentiel de ceux-ci. En travaillant un titre au maximum, on a plus de chances qu’il dure dans le temps.
P. R. : Du coup, le nombre de vues explose pour vous.
J. K : Rude Empire Music Group est un label indépendant. Nous produisons tout nous-même. Je suis mon propre producteur et celui de Bamby. Nous défendons nous-même nos titres. Les vues explosent aussi en raison de l’investissement que l’on met dans les clips et les visuels.
P. R. : Who mad again est le premier titre de dancehall guyanais à être joué sur des radios nationales comme NRJ France ou Mouv’. Qu’est-ce que cela représente ?
J. K : C’est du jamais vu et c’est un « big step » pour le dancehall antillo-guyanais. Ce n'est pas commun d'entendre du dancehall sur les ondes nationales. C’est important pour la génération dancehall à venir. Nous, on est à la conquête du monde ! Cette année, on s'est produit à l’île Maurice, à la Réunion, à Mayotte, en Israël… De plus en plus de monde s’intéresse à notre musique et cet engouement profite à la Guyane. A tout' mo plézi !
P. R. : Quels sont vos projets pour 2018 ?
J. K : Je ne promet jamais rien pour ne pas me mettre de pression, mais oui je travaille sur quelque chose. La stratégie 2018 sera encore différente. On est clairement à la conquête de l’international. 10 millions de vues c’est bien, mais ce n’est pas assez !
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION