LOISIRS - MUSIQUE

« La fusée décolle mais la Guyane reste au sol » , l'histoire d'une phrase célèbre

France-Guyane 19.04.2017
Pierre ROSSOVICH

0RÉAGIR

« La fusée décolle mais la Guyane reste au sol » , l'histoire d'une phrase célèbre
Pour la famille du défunt rappeur, il est important que sa mémoire soit respectée et que les gens sachent d'où vient ce slogan (Droits réservés : Famille Nsegbe)

Hommage au défunt rappeur Freaky Fan, auteur il y a 20 ans de la célèbre phrase aujourd'hui reprise en slogan à travers les manifestations guyanaises.

Plus qu'une phrase, un slogan connu de tous les Guyanais : « La fusée décolle mais la Guyane reste au sol! » . Il a été largement repris durant les mouvements sociaux qui touchent le département depuis un mois. Il s'agit de celle du défunt rappeur Frédéric Alain Nsegbe alias Freaky Fan, décédé en 2001. Une phrase tirée de la chanson du même nom, enregistrée il y a 20 ans et remixée par le collectif Mafiamillys pour la mixtape Panga réalisée par Lostyca et Obia Sound : « En 2000 sort mon second projet aidé par le Obia sound system. Dessus figure une version remix de La Guyane reste au sol, précise Lostyca. Depuis sa mort, je n'ai cessé de faire perdurer sa mémoire à travers un documentaire sorti en 2006 (voir ci-dessous), puis mon film Guiana Blood en 2011. En 2017 comme une évidence je continue à faire résonner sa pierre à l'édifice guyanais! » .

« CONSCIENTISER LES JEUNES »
Nous avons pu parler à la soeur du rappeur, Aurore. Elle raconte l'histoire de son frère : « Frédéric est arrivé adolescent en Guyane. Il a tout de suite fait un constat amer sur ce bout de France et en a tiré cette chanson. Celle qui circule n'en est pas la version originale. Freaky avait pour but de conscientiser les jeunes, afin qu'ils soient moins attentistes » . Ce surnom de Freaky, le rappeur le tenait de sa nièce qui ne parvenait pas à prononcer correctement le prénom Frédéric. « Un surnom qui lui allait bien puisque Freaky veut dire bizarre en anglais. Or, le plus important pour lui était de ne ressembler à personne, continue Aurore. Il avait des prises de position tranchées et sans doute avant-gardistes. Fan correspondait aux initiales de son nom » .
Pour la famille du défunt rappeur, il est important que sa mémoire soit respectée et que les gens sachent d'où vient ce slogan. « Lorsqu'il est mort, sa copine était enceinte. Son fils, qui a aujourd'hui 16 ans, entend donc régulièrement des échos de son père à travers ce slogan » , poursuit Aurore.
Cette dernière en profite d'ailleurs pour passer un appel aux amis de Freaky Fan : « Nous sommes à la recherche du maximum de photos et vidéos de Frédéric. Si vous en avez, vous pouvez me les envoyer à sita_beensha@hotmail.com » .

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION