LOISIRS - MUSIQUE

Saïna Manotte : « je me suis trouvée »

franceguyane.fr 19.03.2018
Propos recueillis par Angélique Gros

0RÉAGIR

Saïna Manotte : « je me suis trouvée »

Après son sacre aux Lindor en 2016, Saïna Manotte s’est officiellement attelé à sa carrière musicale. Après un an de travail, elle présente son nouvel EP Poupée Kréyòl. Il contient sept titres, dont trois inédits.

Votre EP était attendu depuis les Lindor de 2016…
Oui, les Lindor m’ont vraiment poussée à me lancer. J’ai arrêté d’enseigner à la dernière rentrée scolaire pour me consacrer à cet EP.
Pourquoi cet EP s’appelle-t-il Poupée Kréyòl ?
Le nom s’inspire du poème Poupée noire de Léon Gontran-Damas. En live, je passe d’ailleurs des extraits de ses écrits. J’ai grandi en lisant les ouvrages de cet auteur et j’ai eu ce coup de cœur pour lui comme pour tous les auteurs de la négritude.
Ce n’est pas votre premier EP…
J’avais sorti un EP de musique sacrée mais c’étaient seulement mes compositions. Là, ce sont mes textes et mes compositions et c’est pour ça que je considère Poupée Kréyòl comme mon premier EP.
Avec ce nouvel EP, vous changez de registre…
Oui, je me suis trouvée. On est dans un style que j’appellerais la chanson créole. Après, il y a des titres qui sonnent un peu zouk, d’autres qui sonnent plus bossa nova. J’allie influences caribéenne et sud-américaine avec des textes très poétiques. Tout ça, c’est un peu le style Saïna Manotte.
Entre musique spirituelle et registre traditionnel comment vous situez-vous ?
J’ai conservé les valeurs d’amour, de charité et de partage que j’ai apprises dans la musique sacrée. Elles sont toujours présentes dans la musique moderne que je chante aujourd’hui. Je les couple aussi aux valeurs traditionnelles de la musique créole.
Est-ce qu’il y a un thème fédérateur entre les morceaux de cet EP ?
Il y a trois chansons qui parle de la Guyane et le reste d’amour.
Derrière chaque chanson, il y a une histoire. Est-ce que vous pourriez nous en raconter une ?
Quand j’ai écrit Mo kontan to, mon entourage pensait que c’était une chanson pour mon mari. En fait, c’est un hymne d’amour pour la Guyane.
Avez-vous le projet de revenir en Guyane ?
Oui, j’ai le projet de revenir entre avril et mai pour présenter mon EP avec peut-être un concert mais je n’ai pas encore de date. Je reviens tous les trois mois minimum en Guyane. À moyen ou long terme, j’aimerais revenir m’installer mais pour l’instant la carrière de mon mari (Maxime Manotte, guitariste) comme la mienne se développe ici, à Paris.
Une tournée est-elle prévue ?
J’ai des propositions pour le Sénégal, j’aimerais aussi aller en Haïti. Le reste on verra après. L’actualité la plus chaude, là, c’est la sortie du clip de Toi qui est sur l’EP.
Allez-vous vous consacrer à la scène ou continuer à composer ?
Ma prochaine chanson parlera de la place de la femme dans la société créole. Ce sera un duo avec une grande chanteuse de la scène caribéenne avec qui j’étais en résidence artistique à Mana en octobre dernier. J’ai aussi des chansons qui ne sont pas sur l’EP et qui sont prêtes. Donc ça va commencer à s’enchaîner. On peut dire qu’on peut prévoir un album pour bientôt…
• Nouveau clip de Saïna Manotte à découvrir ici :

>

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION