LOISIRS - SORTIR

TRADITION - Les hommages à Michèle Picard se multiplient

France-Guyane 14.11.2017
Serge RAVIN

0RÉAGIR

Les hommages à Michèle Picard se multiplient
De nombreux enfants ont participé à la soirée traditionnelle, samedi chez Man Sérotte, à Cayenne (SRa)

Le groupe Dahlia rend hommage à sa fondatrice, ce soir à Cayenne. Samedi déjà, Michèle Picard, décédée la semaine dernière et inhumée demain, était dans tous les esprits lors de la soirée traditionnelle chez Man Sérotte.

« Michèle était une grande chanteuse. Elle a chanté jusqu'au bout. Elle trouvait le moyen de danser assise dans sa chaise lorsqu'elle entendait de la musique. » Daisy Sorps, qui a côtoyé Michèle Picard, garde un souvenir ému de la fondatrice du groupe Dahlia, décédée jeudi à l'âge de 84 ans.
Samedi soir, pour la soirée traditionnelle créole chez Man Sérotte, à Cayenne, ils étaient nombreux à avoir son image en tête. « Les deux grandes figures que sont Michèle Picard et Man Sérotte sont présentes dans l'esprit de tous ceux qui participent à cette soirée. C'est une soirée créole par ses danses, ses chants, sa poésie, témoignait Patricia Blérald, présidente de la Fédération des associations de musiques et danses et tambours créoles guyanais. C'est une grande soirée qui envoie des messages forts, car au travers de toutes les expressions artistiques et culturelles qui s'expriment, c'est la résultante de l'oeuvre de ces pionnières de la culture guyanaise. »
Michèle Picard sera encore présente dans de nombreux esprits, ce soir. Le groupe qu'elle a fondé organise une soirée d'hommage dans ses locaux, cité Capulo, à Cayenne. Pour faire vivre encore la culture créole.
Hommage à Michèle Picard, ce soir à 20 heures, chez Dahlia, cité Capulo à Cayenne. Ses obsèques se déroulent demain à 16 heures, à l'église de Mirza.
De l'émotion et des problèmes de son
Une dizaine de groupes ont participé à la soirée chez Man Sérotte, samedi soir à Cayenne. Parmi eux, les associations du Dahomey, des Sainte-Luciens de Guyane et Mi Taw Mi ta Mwen. L'avenue d'Estrées était fermée sur la portion passant devant Lasal konvwé. La soirée a toutefois connu des problèmes de son et d'éclairage : « Pour des problèmes techniques indépendants de notre volonté, la sonorisation défectueuse et un manque d'éclairage de la voie publique du prestataire n'ont pas permis d'assurer le spectacle dans la rue comme annoncé au départ » , regrette Patricia Blérald.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION