RéGIONS - AMAZONIE ET CARAïBES

Irma: "bilan lourd et cruel" anticipé à St Barth et St Martin

AFP 06.09.2017

0RÉAGIR

Irma: "bilan lourd et cruel" anticipé à St Barth et St Martin

Trajectoire prévue de l'ouragan Irma.

-Stephan TWAROG (AFP)

Toitures arrachées, voitures immergées, le passage de l'ouragan Irma, "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", sur les îles françaises Saint-Barthélemy et Saint-Martin mercredi s'annonce dévastateur, le gouvernement anticipant un bilan humain "lourd et cruel".

"Il est trop tôt pour faire un bilan chiffré. Je peux d'ores et déjà vous dire que ce bilan sera dur et cruel, nous aurons à déplorer des victimes", a déclaré le président de la République Emmanuel Macron, visage grave après une visite à la cellule de crise activée au ministère de l'Intérieur au côté notamment du Premier ministre.

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a évoqué un premier bilan de "deux morts et deux blessés pour l'instant", avant de s'envoler pour la Guadeloupe mercredi soir avec des "renforts humains et matériels" pour les Iles du Nord, frappées de plein fouet par le cyclone de catégorie 5, maximum sur l'échelle d'intensité des ouragans.

Face à des "dégâts matériels considérables" sur les deux îles, le président a annoncé un "plan national de reconstruction (...) le plus rapidement possible".

L’œil du cyclone, d'environ 50 km de diamètre, qui a touché les deux îles mercredi matin, est resté environ 1h30 sur Saint-Barthélemy avant d'atteindre Saint-Martin. Les deux îles avaient été placées dans la nuit en alerte violette, avec confinement des populations.

Sur les réseaux sociaux, des photos et vidéos laissent entrevoir l'ampleur des dégâts sur les îles, où l'électricité et les télécommunications sont coupées: bateaux transformés en petits bois dans un port, arbres étêtés par des rafales de vent, toitures envolées, voitures immergées dans les rues.

La mer a "déferlé avec une extrême violence" sur les rivages, avec "submersion majeure des parties basses du littoral", selon Météo-France.

- Des pillages -

Un journaliste de Radio Caraïbes International, présent à Saint-Martin et ayant pu joindre sa rédaction par téléphone satellite, a fait état "de véhicules renversés, de bateaux qui ont quitté la mer et se retrouvent au milieu de la route, de toits éventrés". Il a également évoqué des jeunes "en train de piller le centre-ville".

"Plus de 168 forces supplémentaires, c'est-à-dire 60 militaires de la sécurité civile, 60 sapeur-pompiers d'Ile-de-France, 18 personnels de la Croix-Rouge, 20 médicaux", vont arriver avec la ministre en Guadeloupe, où la vigilance cyclone a été levée, et qui va servir de "hub logistique".

Selon Météo-France, le cyclone Irma "est en train de se diriger vers les îles Vierges britanniques", qui seront touchées mercredi soir.

St-Barth et St-Martin sont passées en vigilance grise, qui n'impose plus le confinement de la population mais déconseille les déplacements.

Deux numéros d'informations ont été communiqués au public français. Facebook a activé la fonction "Safety Check" permettant de se signaler en sécurité après un événement dramatique. La Croix-Rouge française a lancé un appel aux dons et envoyé des renforts.

Partout, écoles et administrations avaient été fermées, les populations littorales en partie évacuées. Mais Annick Girardin a souligné qu'environ 7.000 habitants de zones à risque avaient refusé de se mettre "à l'abri".

Dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, les dégâts sont "énormes" mais "pas encore possible de s'en faire une idée", selon le ministre de l'Intérieur des Pays-Bas Ronald Plasterk.

- Floride en état d'urgence -

Le cyclone avait touché auparavant Barbuda, injoignable depuis. Le président Gaston Browne a cependant estimé sur la BBC que Barbuda a "affronté au mieux" cet ouragan monstre "grâce au niveau de préparation".

Irma est plus puissant que les ouragans Luis (1995, St-Martin), Hugo (1989, 15 morts en Guadeloupe) et Harvey, qui a récemment frappé le Texas et la Louisiane (au moins 42 morts, plus de 100 milliards de dégâts matériels).

Après les îles Vierges britanniques, Irma "passera au nord de Puerto Rico", déjà touché par d'intenses pluies. Certains habitants ont été évacués, plus de 700 réfugiés sont déjà comptabilisés, l'électricité est coupée par endroits.

"Nous sommes habitués, en vivant ici, à une saison des ouragans qui dure 6 mois", a expliqué Catia Roman, à Puerto Rico. "Mais c'est la première fois que nous allons faire l'expérience d'un ouragan de cette catégorie".

Irma devrait "éviter Haïti et la République dominicaine, puis Cuba en restant au nord des terres", selon Météo-France. Mais l'état d’alerte a été déclaré dans plusieurs provinces cubaines.

Dimanche, l'ouragan pourrait se rapprocher de la Floride, déjà placée en état d'urgence. Donald Trump, propriétaire d'une villa à Saint-Martin, a assuré sur Twitter suivre avec attention sa progression.

Dans les îles Vierges britanniques, bien décidé à ne pas quitter son île privée de Necker Island, le milliardaire Richard Branson s'apprêtait à se réfugier dans son cellier à vin.

caz-cho-val-lcz-asa-cre-jpl-gd-leb-grd/ic/fm

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION