RéGIONS - AMAZONIE ET CARAïBES

MARTINIQUE - Un écolier meurt oublié dans un car

France-Guyane 04.10.2018
B. Dls. / D. P. / M. B.

0RÉAGIR

Un écolier meurt oublié dans un car
L'enfant a été retrouvé dans le bus, aux alentours de 16 heures (France-Antilles Martinique)

Un enfant de deux ans et dix mois a été retrouvé mort dans un bus scolaire, en Martinique. L'enquête devra déterminer dans quelles circonstances ce petit écolier a pu rester aussi longtemps enfermé sans que personne ne se soit rendu compte de son absence.

Depuis mardi après-midi, une famille de Rivière-Pilote, en Martinique, pleure son fils, son bébé. Ce petit être qui aurait bientôt eu trois ans. Drame insoutenable pour un père et une mère qui ne comprennent pas pourquoi leur fils n'est pas rentré de l'école comme il en avait l'habitude. Le garçonnet venait d'effectuer sa première rentrée des classes en maternelle. Une étape importante dans la vie d'un enfant et des ses parents. Confier son fils unique à des personnes a priori de confiance. Comment cet incroyable accident a-t-il pu se produire ? Et pourquoi ? Et par qui ? Autant de questions que se posent la famille et les proches de ce petit garçon, mais aussi les enquêteurs.
C'est un peu avant 15 heures, mardi, que le calvaire de cette famille a commencé. Quand le chauffeur de bus, un homme de 40 ans, a pris son service. C'est à ce moment là qu'il découvre le corps de l'enfant, allongé sur une banquette. Il est en arrêt cardiorespiratoire. Malgré sa réactivité et les premiers soins prodigués sur place par un gendarme qui se trouvait à proximité, le petit n'a pu être réanimé. Arrivés rapidement, les secours n'ont pu que déclarer son décès.
MISE EN PLACE D'UNE CELLULE DE SOUTIEN
Ce drame choque toute la commune de Rivière-Pilote et, au-delà, toute la Martinique. Les riverains étaient nombreux à se rendre sur les lieux du drame. Selon les premiers éléments d'enquête, l'enfant a été récupéré, comme chaque matin d'école, par le bus scolaire pour être déposé à la maternelle du quartier La Jossaud, à Rivière-Pilote. Mais il n'y arrivera jamais. S'est-il endormi ? Caché ? A-t-il fait un malaise ? Une chose est certaine, il est resté enfermé à l'intérieur de ce bus toute la journée, soit plus de sept heures, sans que personne ne s'en rende compte. Le chauffeur a-t-il bien vérifié le bus avant de partir ? Une question importante à laquelle les enquêteurs devront répondre.
Il a été placé en garde à vue, poursuivi pour homicide involontaire. Le chauffeur sera entendu dans le cadre de l'enquête afin que toute la lumière soit faite sur ce drame qui a ébranlé la commune de Rivière-Pilote. Le parquet de Fort-de-France, en liaison avec la préfecture et le rectorat, a monté une cellule de soutien psychologique d'abord pour les parents de l'enfant, mais également pour les enfants de la maternelle, les parents d'élèves et pour le personnel de l'établissement.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION